Réforme Formation

Critère n°2 de Qualiopi : proposer des formations adaptées aux besoins

Nous continuons notre exploration des sept critères de Qualiopi. Cette nouvelle certification Qualité sera exigée à partir du 1er janvier 2021 aux organismes de formation pour bénéficier de financements paritaires et publics. Dans ce second critère du référentiel, l’organisme de formation doit démontrer que la formation est conçue pour répondre aux besoins spécifiques de chaque stagiaire. Autrement dit, qu’il ne s’agit pas d’une formation sur étagère.

 Notre série d’articles sur la nouvelle donne posée par la Réforme de la formation en termes de qualité détaille chacun des 7 critères décrits dans le Référentiel national de certification Qualité du Décret n° 2019-565 du 6 juin 2019. Le nom de la marque de cette nouvelle certification Qualité est Qualiopi.

Au programme de cet article :

  1. Le texte du deuxième critère du Référentiel national de certification Qualité
  2. Le décryptage du critère n°2 de Qualiopi
  3. Quels éléments de preuves pour alimenter votre système documentaire ?
    • Pour tous les organismes de formation
    • Pour les formations conduisant à une certification professionnelle
    • Pour les formations avec un niveau requis à l’entrée

1 – Le texte du critère n°2 de la certification Qualiopi

Le second critère du Référentiel national de certification Qualité est rédigé ainsi :

« L’identification précise des objectifs des prestations proposées et l’adaptation de ces prestations aux publics bénéficiaires, lors de la conception des prestations » (Annexe du Décret n° 2019-565 du 6 juin 2019)

Ce second critère est découpé en trois parties :

  • Les indicateurs d’appréciation pour tous les organismes de formation
  • Un indicateur spécifique pour les parcours menant à une certification professionnelle
  • Un indicateur spécifique pour les formations nécessitant des pré-requis à l’entrée.

2 – Le décryptage du second critère de Qualiopi

« L’objectif est ici de montrer qu’une formation n’est pas un produit sur étagère, mais bien un parcours sur-mesure, éclaire Valérie Gonzalez, dirigeante d’OK Solution. Cela passe par : la fixation d’objectifs avant même de commencer la formation, la construction d’un parcours modulable et une évaluation des compétences opérationnelles acquises. Autrement dit, tout mettre en œuvre pour que le stagiaire passe au niveau supérieur dans ses pratiques. Beaucoup de choses sont déjà réalisées en ce sens par les organismes de formation. Il s’agit ici de formaliser des outils pouvant être pris en main par différents professionnels : les intervenants internes et externes, et pour une partie, les fonctions support. »

3 – Quels éléments de preuve fournir pour l’audit Qualité ?

Le Guide de lecture du Référentiel national Qualité (1) liste dresse un panorama des éléments de preuve qui participent à l’atteinte de chaque critère. Nous zoomons sur ceux qui sont spécifiques aux organismes de formation.

Pour tous les organismes de formation

  • Outils d’analyse des besoins : grilles d’analyse, diagnostics préalables, entretiens individuels.
  • Comptes-rendus d’échange avec l’entreprise et/ou le financeur.
  • Création d’objectifs opérationnels pouvant être évalués : indicateurs de suivi et de résultats.
  • Grilles et modalités d’évaluation : mise en situation, test, rapport de formation…
  • Parcours de formation modulables en différentes séquences.
  • Guide pratique individualisé : durée, calendrier, modalités (en présentiel, à distance, ou en mixte).
  • Modalités d’accompagnement individuel des apprenants.

Pour les formations conduisant à une certification professionnelle

  • Tableau croisé du contenu de la formation et du référentiel de compétences de la certification préparée.

Pour les formations avec un niveau requis à l’entrée

  • Compte-rendu d’entretien avec l’apprenant.
  • Outils d’évaluation et de positionnement (tests, QCM, mises en situation…)
  • Mesure des écarts avec l’objectif de formation visé
  • Formalisation de l’étape de prise en compte des diplômes et certifications, ou encore de l’expérience, requises.

 

Pour aller plus loin :

  1. « Du DataDock au Cofrac : les obligations d’aujourd’hui et celles de demain »
  2. « Certification Qualité : comment se préparer ? »
  3. « Critère n°1 de la Certification Qualité : communiquer sur son offre »

 

(1) Sur le site du Ministère du Travail  Le Guide de lecture du Référentiel national Qualité

Crédit photo : © Ministères sociaux/ DICOM/ Tristan Reynaud/ Sipa Press

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend