Réforme Formation

Utiliser le Design Thinking pour répondre aux indicateurs 24 et 25 de Qualiopi

Le critère 6 de Qualiopi est un point de difficulté récurrent des organismes de formation. Les indicateurs 24 et 25 imposent à l’organisme de faire une veille sur le secteur d’intervention, et sur les innovations pédagogiques et technologiques. Une telle veille et son impact sur l’organisme est assez difficile à prouver.

Nous proposons ici une démarche inspirée du Design Thinking pour être à l’écoute des tendances. Cette démarche est avant tout pensée pour permettre à l’organisme de formation de mettre en place une démarche active d’innovation. Nous pensons que cet objectif est beaucoup plus important sur le long terme que la simple conformité à Qualiopi, mais cette démarche permet également de construire des éléments de preuve pour les indicateurs 24 et 25.

Pourquoi construire une veille des tendances ?

Le secteur de la formation est en profonde évolution. On pense évidemment à la réforme, mais les changements en cours sont plus globaux: les modes de financement, l’expression des besoins par les apprenants, les modalités pédagogiques. Les organismes de formation peuvent tirer profit de ce paysage changeant pour innover, et bousculer l’ordre établi. Mais la volonté d’innovation restera seulement une ambition floue, si l’on ne met pas en place une démarche structurée pour identifier des idées innovantes et les transformer en activités pour l’organisme. Une approche classique pour structurer une démarche d’innovation est le Design Thinking, décrite à la fin des années 80 et améliorée depuis.

La méthode proposée ici est calquée sur celle de Vijay Kumar, professeur au IIT Institute of Design, et décrite plus en détail dans l’excellent livre: 101 Design Methods. Cette méthode distingue 7 grandes phases, qui forment un cycle structurant le processus d’innovation. Le livre présente de bien plus nombreuses méthodes, nous n’avons relevé ici que certaines, les plus simples à mettre en oeuvre, et focalisées sur la première phase.

Etape 1 : relever les tendances

Cette pratique est très simple: allouer un peu de temps régulièrement pour découvrir et relever des tendances liées à la formation ou au secteur d’activité dans lequel vous réalisez des formations. Les sources d’information à regarder peuvent être par exemple:

  • Des media papier ou en ligne.
  • Des webinaires.
  • Les réseaux sociaux (groupes LinkedIn ou Facebook).
  • Les ebooks proposés par diverses entreprises du secteur ou de secteurs adjacents.
  • Echanger avec des experts lors d’évènements ou en allant à leur rencontre pour les interviewer.

Vous pouvez ensuite relever ces tendances dans un document, soyez notamment attentifs aux informations quantifiées (statistiques ou autre). Le format du document a peu d’importance, privilégiez seulement quelque chose de synthétique (tableau ou mindmap), et évitez les copier-coller de longs paragraphes.

Etape 2 : créer une matrice des tendances

Il s’agit ici de créer un tableau de synthèse des tendances constatées dans la pratique 1. Les deux axes du tableau sont:

  • axe vertical: les grandes dimensions d’analyse: la technologie, le marché, les personnes, la culture, les affaires;
  • axe horizontal: les catégories d’analyse importantes pour votre activité.

Cette matrice va vous permettre d’avoir un document synthétique de réflexion et de partage sur les grandes tendances de votre secteur.

Etape 3 : relever les démarche innovantes 

Le but est d’avoir une vue d’ensemble des innovations réalisées par les autres. Celles ci sont de bons indicateurs indirect des tendances et convictions perçues par les autres acteurs du secteur. Ce sont aussi des sources d’inspiration, en suivant une tendance, en copiant des démarches de secteurs comparables, ou en identifiant des approches alternatives.

Il faut commencer par relever les sources d’innovations constatées dans l’étape 1. Rendez clairement visibles dans le document créé les exemples de démarche innovante (par exemple avec une couleur spécifique dans la mindmap).

Vous pouvez ensuite créer un tableau pour catégoriser les types d’innovation, et gagner une vue d’ensemble pour identifier des axes d’innovations sur ou sous représentés

Voici un tableau exemple pour catégoriser les types d’innovation:

Évidemment ces pratiques doivent s’inscrire dans une démarche de fond. Suivre les tendances est un processus continu. L’idéal est d’allouer peu de temps, mais régulièrement. Une ou deux heures par semaines, pour lire diverses sources d’information, et prendre le réflexe de relever les tendances et idées. Les pratiques 2 et 3 d’analyse synthétique peuvent être réalisées plus rarement, pour mettre à jour des synthèses donnant une vue d’ensemble des grandes tendances et des opportunités.

Cette méthode vous permettra de répondre, au moins partiellement aux critères 24 et 25 de Qualiopi, sans créer un processus artificiel uniquement à cet effet, et avec un impact plus stratégique sur votre organisme de formation.

Cofondateur de Digiforma.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend