E-learning

5 obstacles à éviter quand on débute en e-learning

La nouvelle réforme de la formation ouvre de nouvelles perspectives à la formation à distance. En effet, le gouvernement inclut désormais la formation à distance dans sa définition d’une action de formation. Ces changements incitent de nombreux organismes de formation à sauter le pas et à numériser leurs parcours de formation. Attention tout de même, car s’il existe différentes manières de créer une formation e-learning, les erreurs commises sont souvent les mêmes. Dans cet article, nous avons dressé une liste des 5 erreurs les plus commises par les débutants en e-learning et vous proposons des conseils pratiques pour les éviter !

Erreur n°1 : Transposer sa formation présentielle en formation e-learning

Vous avez une formation qui fonctionne bien, vous la maîtrisez sur le bout des doigts et vos stagiaires en ressortent toujours pleinement satisfaits. Et s’il suffisait de la filmer et de la mettre en ligne pour rencontrer le même succès ? Erreur !

Qu’est-ce qui ne va pas ?

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles il n’est pas possible de transposer directement une formation présentielle en formation e-learning. Pour les vidéos par exemple, il se peut que votre ton ou votre rythme ne soient pas adaptés à l’écran. En effet, un rythme plus lent ou un humour trop décalé risqueraient de faire décrocher vos stagiaires. En ce qui concerne les supports de formation, les powerpoints sont souvent conçus pour être commentés et animés. Par conséquent, fournir à vos stagiaires un simple PPT peut s’avérer franchement démotivant, voire incompréhensible. Enfin, les formations en présentiel ont un gros avantage : celui de l’interactivité. Lors de vos sessions, vous prévoyez probablement des exercices pratiques ou des séquences questions-réponses : autant d’éléments qui ne peuvent pas être transposés tels quels dans une session e-learning.

Comment éviter cette erreur ?

Il va falloir adapter votre formation ! Pour cela, repartez à la base et posez-vous les questions suivantes :

  • à qui s’adresse-t’elle ? Quels sont les besoins de vos stagiaires ?
  • Quels supports de formations fournissez-vous à vos stagiaires ?
  • Quelle va être la durée de la formation à distance ?
  • Comment allez-vous mesurer les objectifs d’apprentissage ?

A partir de vos réponses à ces questions, vous pourrez adapter votre cours au format e-learning. Adieu la vidéo fleuve qui dure une heure ! A la place, découpez les séquences pour alterner les contenus, ajoutez-y des quizz, du texte ou encore des fiches pratiques.

Erreur n°2 : Ne pas soigner la technique

Il est désormais très facile de réaliser des formations e-learning avec un smartphone et un ordinateur. Toutefois, soyez prudents ! Pouvoir faire les choses rapidement et avec peu de moyens ne signifie pas qu’il faille bâcler l’aspect technique.

Qu’est-ce qui ne va pas ?

Sur un ordinateur, il est bien plus facile de perdre l’attention de quelqu’un : le moindre petit détail peut décourager un utilisateur ! Vos apprenants vont s’attendre à une formation aussi fluide qu’en présentiel. Prêtez attention donc à deux éléments : premièrement, la qualité de vos supports. Si vous tremblez pendant le tournage d’une vidéo ou si le son est de mauvaise qualité, vos stagiaires risquent d’abandonner le formation en cours de route. Deuxièmement, la qualité de la plateforme sur laquelle votre formation va être diffusée : la facilité de prise en main du LMS (learning management system) va permettre au stagiaire de s’immerger plus facilement dans la formation.

Comment éviter cette erreur ?

Pour ce qui est des contenus, n’ayez pas peur de demander de l’aide ! Il existe de nombreux tutoriels en ligne pour améliorer la qualité de vos vidéos ou de ses présentations à moindre coût. N’oubliez jamais de vous mettre dans la peau de vos apprenants : quels sont leurs usages ? Quels sont les contenus qui vont les intéresser ? Pensez à faire tester vos formations en amont pour valider la qualité des supports.

Concernant le choix du LMS, c’est une question critique qui doit être prise en compte rapidement dans le processus de création d’une formation e-learning. N’hésitez pas à tester plusieurs logiciels et à contacter leur service client afin de bien détailler votre besoin. Voici quelques points importants à valider en amont :

  • L’ergonomie du site pour vos stagiaires : ceux-ci doivent pouvoir naviguer aisément entre leurs différents modules.
  • La qualité du support client : vous avez 30 stagiaires à gérer et vous n’êtes pas technophile ? Vous allez avoir besoin de l’aide du support client !
  • Vérifiez quelles sont les fonctionnalités d’évaluation de la formation proposées : mesurer les objectifs d’apprentissage de vos stagiaires est primordial dans une formation à distance.

Erreur n°3 : Ne pas soigner le contenu

A l’inverse, la technologie ne remplace pas la pédagogie. Quelle que soit la qualité de la vidéo (ou du support) partagé, si le contenu n’est pas travaillé pour correspondre aux besoins de l’apprenant, celui-ci aura vite fait de se lasser !

Qu’est-ce qui ne va pas ?

Les logiciels d’édition de vidéo, les LMS ou encore les quizz interactifs ne sont jamais que des outils au service du contenu pédagogique. Une jolie présentation ne remplace pas un contenu de fond . C’est la raison pour laquelle il est difficile de sous-traiter la création d’une formation en e-learning. Si vous ne soignez pas le contenu pédagogique de vos formations, le risque est que votre apprenant ne se sente pas progresser et abandonne une formation en cours de route.

Comment éviter cette erreur ?

Il y a deux éléments à prendre en compte pour créer une formation satisfaisante pour ses stagiaires. Premièrement, comme évoqué plus haut, il faut toujours partir du besoin de l’apprenant. Qu’attend-il de cette formation ? C’est en s’appuyant sur cet élément qu’il faut construire ses différents modules et choisir ses supports de formation. Deuxièmement, il s’agit d’évaluer sa progression pédagogique. Une formation e-learning permet de recueillir beaucoup de données sur un stagiaire : le temps passé à visionner les cours, le nombre d’évaluations réalisées, le nombre de fois où celles-ci ont été refaites… Ce sont autant d’informations qui peuvent être utilisées pour créer et personnaliser le parcours du stagiaire et s’assurer que la formation soit adaptée au rythme de l’apprenant et lui permette d’apprendre et de progresser !

Erreur n°4 : Ne pas tester la formation avant de la lancer

Lancer une formation en ligne, c’est comme créer un nouveau produit et cela même si la première est intangible et que le second est bien matériel. Vous ne commercialiseriez pas une voiture sans l’avoir testée ? La logique est la même pour une formation à distance : mieux vaut avoir tout essayé avant de cliquer sur le bouton “publier” !

Qu’est-ce qui ne va pas ?

Dans le cas d’une formation présentielle, un petit souci peut facilement être corrigé : le formateur est en mesure de gérer les imprévus et d’adapter son cours aux différentes situations qui se présentent à lui. Pour une formation en ligne, c’est très différent : le stagiaire est livré à lui-même et il est très facile pour lui de quitter sa formation. Tout obstacle dans son parcours de formation présente ainsi un risque d’abandon. Attention donc aux bugs, à la qualité de l’enchaînement ou encore au rendu de la formation en fonction du navigateur !

Comment éviter cette erreur ?

Pour vérifier votre formation, commencez par vous mettre à la place d’un stagiaire et réalisez-la intégralement. Vérifiez ainsi les liens hypertexte, les fautes d’orthographes ou encore les différents formats de fichiers. Pour certains rendus, comme par exemple les vidéos, pensez à tester la formation sur les navigateurs web principaux (Chrome, Safari, Mozilla) ou encore sur smartphone.

Au-delà de l’aspect technique, vérifiez la cohérence de l’ensemble avec quelques stagiaires “test”. Ce sera l’occasion de voir si vos quizz sont adaptés ou si vos objectifs pédagogiques sont pertinents !

Erreur n°5 : Créer la formation en ligne… Et c’est tout

Pour les formations en ligne comme pour les formations en présentiel, le contenu pédagogique ne suffit pas à construire l’offre de formation : en amont comme en aval, il faut assurer sa commercialisation et son suivi !

Qu’est-ce qui ne va pas ?

L’e-learning permet à un organisme de formation de ne pas se limiter à sa situation géographique… Encore faut-il qu’il recrute des apprenants ! Au-delà de construire une formation qualitative, il faut se faire connaître auprès des stagiaires potentiels, assurer le suivi client ainsi que le suivi qualité, mettre à jour les cours, etc. Aujourd’hui, un formateur qui souhaite diversifier son activité via une formation à distance ne peut pas se limiter à ses compétences de formateur, il doit être à la fois commercial, responsable technique et directeur marketing !

Comment éviter cette erreur ?

N’ayez pas peur de déléguer ! Si vous ne disposez pas de toutes ces compétences en interne, il est possible de les apprendre, de les trouver auprès de prestataires de service ou encore au sein de solutions d’e-learning ! Certains logiciels vous donnent ainsi la possibilité de gérer vos actions de formation sur le plan administratif, pédagogique ou encore financier. Bref, ne vous isolez pas et et n’hésitez pas à en parler autour de vous !

Passionnée d’innovation, j’accompagne les entreprise dans la définition de leur stratégie de contenus web et j’interviens en conférences sur des sujets comme l’agilité ou la communication.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend