Logo Digiformag
, Gestion formation

​​Comment recruter un formateur ?

Sommaire

Tout organisme de formation a besoin, à un moment ou à un autre, de recruter un formateur. Toutefois, ce choix est tellement stratégique qu’il peut entraîner bien des questionnements et du stress. Toute l’activité ne repose-t-elle pas sur cette embauche ? Une seule erreur et vous voilà face à des apprenants mécontents, de mauvais avis sur le Web et des formations désertées. Loin de nous l’idée de vous effrayer davantage, mais il s’agit là d’une réalité difficilement réfutable. Dès lors, que faire ? Et ne nous parlez pas des recrutements à rallonge avec des entretiens à la pelle pour s’assurer que ce sera la bonne personne. Il importe, désormais, de dépasser ce stade pour aller vers des recrutements efficaces et réussis. Alors, prêt à passer du côté de ceux qui ne passent plus à côté d’un candidat de qualité ?

Analyser ses besoins pour recruter un formateur sur les bons critères

Que vous soyez ou non au début de votre activité, vous avez sans doute une idée précise de la ligne directrice que vous souhaitez prendre, de la philosophie et des valeurs de votre organisme de formation. Si ce n’est pas le cas, c’est le moment d’y songer sérieusement. Pourquoi ? Tout d’abord, car cela participe à la culture de votre entreprise et que celle-ci vous permettra de réussir vos recrutements, mais aussi d’identifier vos besoins. Zoom sur les premiers pas à ne pas négliger avant de vous lancer dans vos recherches de la perle rare.

Travailler sur la culture d’entreprise pour attirer les bonnes personnes

Ah la culture d’entreprise. Elle fait beaucoup parler d’elle actuellement. Difficile de la définir toutefois. Le site Cadremploi.fr s’est essayé à ce périlleux exercice dans un article sur le sujet et nous ne pouvons que valider sa définition. Pour en reprendre les éléments essentiels, c’est ce qui détermine le caractère et la personnalité de l’entreprise avec un impact direct sur sa notoriété comme son efficacité. Exemple : l’authenticité, la transparence des échanges, l’investissement dans la formation de vos collaborateurs…

Très bien, mais en quoi cela concerne un recrutement de formateur ? Tout simplement, car cette culture est ce qui vous permet de rayonner à l’extérieur et, ainsi, d’attirer des profils intéressants en quête de belles opportunités. N’oubliez pas : la quête de sens des salariés n’épargne aucun secteur. Vous devez donc savoir « vendre » votre OF au même titre qu’eux le feront pour eux-mêmes au moment de répondre à votre offre d’emploi. Plus encore, vous devez être en mesure de les fidéliser par la suite. Convaincu ? Alors, attelez-vous à cette tâche et sachez mettre en avant votre culture d’entreprise dans votre fiche de poste. Vous pourrez ensuite passer à l’étape suivante : ce que vous, vous voulez vraiment.

Analyser ses besoins pour recruter un formateur sur les bons critères

Chacun ses besoins et les vôtres ont, bien entendu, une importance capitale au moment de recruter un formateur. De fait, ce sont eux qui vont vous permettre de définir des critères de sélection. Certains seront, certes, généraux et d’autres beaucoup plus spécifiques.

Vous recherchez quelqu’un capable d’enseigner les nouvelles techniques de management en anglais à des personnes déjà en poste dans de grands groupes ? Vous savez d’ores et déjà que vous aurez besoin d’une personne ayant de l’expérience, bilingue, capable d’apporter un vrai plus à des personnes ayant déjà un certain bagage… Mais ce n’est pas tout ! Celle-ci devra être capable de convaincre ces publics de faire évoluer leurs pratiques. Car, oui, elle se trouvera peut-être face à des personnes qui travaillent de la même façon depuis plusieurs années et qui considèrent que « cela fonctionne bien ».

En entretien, vous allez donc tester votre candidat sur ses capacités à convaincre, à fédérer, à transmettre… Dans cette étape, vous l’avez compris, vous devez, vous-même, comprendre les enjeux du poste et, surtout, les avoir identifiés. Très bien, mais, plus généralement, que faut-il attendre d’un formateur ?

S’appuyer sur les compétences techniques indispensables pour recruter un formateur

Tout bon formateur doit avoir un certain nombre de talents. Voici les plus généralistes. Des indispensables qui vous permettront de faire une première, voire ultime, sélection. Suivez le guide !

Une expérience de la formation… ou pas

Cela va sans dire, mais, suivant vos besoins, choisir quelqu’un qui a une expérience de la formation peut être un vrai plus. C’est même une des choses que vous allez sans doute regarder en premier sur un CV. Et de fait, quelqu’un qui aura déjà exercé en tant que formateur saura davantage comment animer une formation professionnelle. Il sera donc à l’aise avec les concepts de « séquence« , d’objectifs pédagogiques ou avec les méthodes d’apprentissage et d’évaluation. Vous êtes, ainsi, certain qu’il sera directement opérationnel et pourrait, de plus, vous appuyer sur ses références. Ceci en rappelant ses anciens employeurs ou, encore, en regardant les avis de ses précédents stagiaires. Car, oui, c’est surtout la satisfaction de ces derniers qui sera déterminante. Vous pouvez, pour cela, parcourir les avis Google ou, le cas échéant, les évaluations CPF. Vous aurez, dès lors, l’assurance de ne pas vous tromper.

En revanche, cela ne doit pas être un facteur déterminant. Vous risquez autrement de passer à côté de jeunes diplômés talentueux et motivés ou de personnes ayant une forte expertise dans leur domaine d’activité (et toute aussi motivées !). Pourquoi ne pas leur laisser une chance pour leur permettre de se faire leur propre expérience ? Tout le monde commence bien quelque part. Testez-les sur leur volonté d’apprendre et d’en faire un métier ou une activité secondaire. Vous pourriez être très agréablement surpris.

Capacité à personnaliser les enseignements

La personnalisation des enseignements est la base de toute pédagogie. Le formateur que vous allez recruter doit donc être en mesure de s’adapter à son public et, plus globalement, à ses différents interlocuteurs. Vous n’êtes pas sans savoir, en effet, que les disparités de niveau entre les apprenants peuvent être complexes à gérer. Et, pourtant, elles permettent à chacun de progresser à son rythme, de ne pas se sentir exclu, mais aussi de conserver sa motivation du début à la fin.

Au moment du recrutement, n’hésitez pas à demander à votre candidat quelles sont ses pratiques en la matière et/ou sa vision des choses. Vous pourrez ainsi lui permettre de mettre en avant son savoir-faire .

Savoir faire un suivi avant, pendant et après la formation

Tout stagiaire en formation professionnelle doit bénéficier d’un suivi, personnalisé lui aussi. Et cela avant même sa formation, pendant et après. Cela permet, encore une fois, de comprendre ses besoins, de s’adapter, de favoriser son engagement, de lui permettre de garder le cap sur ses objectifs, de faire le point sur ses avancées et d’aller jusqu’au bout de sa formation.

Un bon formateur le fera tout naturellement, car, ne l’oublions pas, la formation professionnelle est avant tout une aventure humaine. Celle-ci doit être la plus fluide possible et passe donc par de la communication, des échanges réguliers, une vraie volonté de voir son apprenant progresser… Des qualités personnelles qui feront la différence et dont nous parlons plus longuement juste après.

Les qualités comportementales ou soft skills pour recruter un formateur

Pour recruter un formateur, les seules compétences techniques ne suffiront pas, bien entendu. Celui-ci doit disposer de tout un panel de soft skills. En voici une liste loin d’être exhaustive, à compléter à volonté selon vos besoins et vos critères.

L’écoute et la patience

L’écoute et la patience vont de pair avec les pratiques que nous vous avons citées précédemment. Un bon formateur saura écouter les besoins et les problématiques de ses apprenants pour, encore une fois, s’adapter, trouver des solutions, les faire monter en compétences

Lors de l’entretien de recrutement, pensez à tester votre candidat sur sa capacité à faire des pauses pour écouter son interlocuteur et prendre en compte ses besoins. Dans la même veine, la patience est aussi un facteur déterminant. Tout le monde n’ira pas au même rythme dans un groupe, bien au contraire. Expliquer et réexpliquer sans jamais se montrer agacé est donc indispensable. En revanche, si le candidat se montre pressant pour avoir une réponse à sa candidature, rassurez-vous : cela démontre juste sa motivation à rejoindre votre équipe.

L’enthousiasme et la capacité à motiver

Votre candidat est enthousiaste à l’idée de transmettre son savoir ? Bonne nouvelle ! C’est justement ce qu’on attend de lui. Un formateur à l’attitude positive saura faire la différence. Il sera, ainsi, capable d’embarquer son groupe avec lui, de leur donner envie d’apprendre et de conserver une motivation à toute épreuve.

La capacité à se former et à rester en veille

Les métiers, en particulier ceux en lien avec l’informatique, la communication ou encore le marketing, font face à des évolutions rapides. Le digital est passé par là et avec lui, une obsolescence des compétences plus importante. Les connaissances dans un secteur sont donc, sans arrêt, à renouveler.

Recruter un formateur dans un tel contexte impose d’aller vers des profils capables de rester en veille sur ces changements et de se former régulièrement pour rester performant dans son enseignement.

Vous voulez en savoir plus sur les qualités d’un bon formateur ? Direction notre article « Comment devenir (bon) formateur ?‘.

Conclusion : si c’était une question de feeling finalement ?

Vous l’avez compris, recruter un formateur, c’est recruter une personnalité, quelqu’un qui a des compétences dans son domaine et, éventuellement, une expérience de l’enseignement. Toutefois, si vous hésitez entre plusieurs profils, il vous faudra faire confiance à votre feeling. L’humain est, là encore, un facteur déterminant.

Vous pouvez, de fait, vous appuyer sur tous les critères que nous avons cités auparavant, à la fin, ce choix vous appartiendra. La personne ne cochera peut-être pas toutes les cases… et ce n’est pas grave. Si, au moins, elle connaît bien son domaine d’apprentissage, elle pourra monter en compétences sur les autres aspects. Alors, faites-vous confiance et à elle aussi !

Participer à notre prochain webinaire

Mieux animer ses classes virtuelles

Abonnez-vous à notre format papier

Digiformag Magazine - Edition 7 - Mars 2024

Formalerte : outil automatisé de veille pour la formation professionnelle

Newsletter

Participez à notre enquête sur la veille professionnelle des OF

Enquête Comment s’informent les organismes de formation - Digiformag

Je participe à l’enquête !

Les plus lus

Webinaire – Comment la V9 va impacter les OF sur la sous-traitance ?

Réforme de la formation : ce qui va changer d’ici 2022

OF > Comment rendre vos formations éligibles au CPF ?

Créer sa première formation professionnelle

Créer son organisme de formation professionnelle

titre certifié au RNCP

Qu’est-ce qu’un titre certifié et comment l’enregistrer au RNCP ?

résumé des 7 critères Qualiopi

Les 7 critères de Qualiopi : ce qu’il faut savoir

© 2024 Digiformag – Le magazine / blog de la formation pour organismes et formateurs par Digiforma – Tous droits réservés | Mentions légales | Contact

×