E-learning, Réforme Formation

Le guide de la transformation digitale des organismes de formation : les enjeux

La transformation digitale, vaste chantier ! Des plus grosses entreprises françaises aux plus petits artisans, tout le monde est concerné par l’arrivée du numérique. Et les organismes de formation n’y échappent pas non plus . Avec la nouvelle réforme de la formation professionnelle, l’Etat attend de ses formateurs qu’ils soient plus connectés, plus réactifs, bref, plus digitalisés.

Aujourd’hui, pourtant, il n’existe aucun manuel de la transformation digitale à destination des organismes de formation : les quelques livres, textes ou cas d’études proposés sont uniquement axés sur les très grosses entreprises. Pour aider les organismes de formation à mieux envisager leur transformation digitale, j’ai donc décidé d’adapter le Guide de la Transformation Digitale aux besoins des formateurs. Ce livre, écrit par Vincent Ducret et Emmanuel Vivier, est principalement destiné aux responsables de grandes entreprises, et je vous propose aujourd’hui une lecture critique pour adapter les grandes étapes du manuel au cas spécifique des organismes de formation !


Première partie du guide : comprendre les enjeux de la transformation digitale.

La transformation digitale, qu’est-ce que c’est ? Derrière ce mot un peu fourre-tout, on retrouve un constat : il y a de plus en plus d’innovations, et celles-ci génèrent de plus en plus d’instabilité pour les entreprises. Face à l’augmentation de la vitesse de calcul des ordinateurs, l’arrivée de nouveaux usages, ou encore l’émergence de l’économie collaborative, les entreprises traditionnelles se voient concurrencées par de nouvelles offres. Ce sont les fameuses “startups disruptives” qui proposent des services plus performants pour moins cher.

Conséquence de tout cela : pour survivre et prospérer, les entreprises doivent s’adapter aux nouvelles technologies et aux nouveaux usages qui y sont liés. C’est donc ça, la fameuse transformation digitale.

Et pour les organismes de formation alors ? Si le Guide de la Transformation Digitale prend exemple sur les grandes entreprises françaises, l’enjeu reste plus ou moins le même pour les organismes de formation. A ceci près que l’adversaire n’est pas la startup “disruptive” de type Uber mais plutôt l’évolution naturelle des usages. Les clients se permettent d’aller vers l’offre la plus simple et la plus adaptée à la loi. Pour un organisme de formation, la première étape de sa transformation digitale, c’est donc de faire le tri dans ses processus de travail pour abandonner ses tableaux excel et proposer un suivi client transparent et rapide.


Les 4 grandes innovations de rupture (et comment elles impactent l’activité de formation)

Bien sûr, il ne suffit pas d’avoir un processus propre et efficace en interne pour garder ses clients. La deuxième étape d’une transformation digitale réussie, c’est parvenir à se saisir des innovations à l’oeuvre, pour les adapter à son activité. Pour le client d’un OF, une offre de formation moderne ne se contente pas de répondre à ses problèmes, elle lui permet de faire plus et de voir plus grand. Le Guide de la Transformation Digitale liste rapidement les grandes innovations de rupture du début du siècle et les opportunités qui y sont liées.

Voici ma version adaptée à l’activité de formation :

InnovationOpportunité
La vitesse de calcul des ordinateurs augmente, tout en coûtant de moins en moins cher.Plus d’autonomie pour les OF et leurs clients
Plus de données à disposition des OF
Plus d’automatisation des process possible
Internet est désormais disponible partout, tout le tempsDématérialisation de l’activité de formation et de sa gestion
Opportunités de développement commercial au-delà de son implantation géographique
La collaboration augmenteLes formateurs peuvent désormais s’associer plus facilement pour proposer des parcours complets
L’interactivité entre les stagiaires augmente : de nouvelles façons de former apparaissent
Le virtuel et le réel fusionnentLa réalité virtuelle permet de repenser les formations à distance
Les IA permettent d’adapter une formation au profil de chacun

S’inspirer des startups pour faire évoluer son activité

Véritables symboles de la transformation digitale, les startups se définissent comme des entreprises innovantes à fort potentiel de croissance. Concrètement, ce sont généralement des entreprises qui proposent des produits ou des services qui répondent à un besoin spécifique des consommateurs et qui, par la même occasion, créent ou challengent un marché déjà existant. Le Guide de la Transformation Digitale prend exemple sur les NATU (Netflix, Airbnb, Tesla, Uber), ces startups qui se sont imposées en quelques années comme des références sur des marchés pourtant déjà saturés : le divertissement, l’hôtellerie, l’automobile et les transports !

Si le Guide fait une description idyllique de ces startups, il ne faut pas les voir comme un objectif à atteindre pour les organismes de formation. Par contre, en analysant les éléments sur lesquels elles ont construit leur succès, on peut en retirer des leçons intéressantes sur lesquelles se baser pour amorcer sa transformation digitale.

Ne pas avoir peur d’innover pour améliorer son activité

Dans ce contexte, innover cela signifie découvrir de nouvelles façons de travailler et tester des produits et services qui pourront booster l’activité de son OF. Il y a deux façons de faire évoluer son activité :

  • En interne déjà, pour mieux gérer son OF. Adieux tableaux excels et prises de tête entre formateurs et assistants pour sélectionner son calendrier. Il existe aujourd’hui une pléïade de produits et de services pour automatiser une partie de son activité.
  • En externe ensuite, pour mieux plaire à ses clients. Les outils digitaux permettent désormais aux OF de fidéliser leurs clients et d’en recruter de nouveaux.

Améliorer l’expérience client

Dans le digital, l’expérience client est au coeur du produit : un logiciel ou une application qui ne marche pas correctement ne fidélisera pas ses clients ! Pour les services physiques, il ne faut pas non plus négliger cet aspect ! Toute la démarche qualité des OF, qui permet de suivre la satisfaction des stagiaires avant, pendant et après les formations, permet par exemple de repenser l’expérience client pour s’améliorer en permanence. Ici, on parle de la formation en elle-même, qui peut désormais être enrichie par de nombreuses innovations pédagogiques, mais aussi tout ce qui va autour : l’inscription à une session de formation, la gestion des demandes de financements, le suivi post-formation, etc.

Recruter de nouveaux clients

Les startups visent l’hypercroissance, et cela signifie s’affranchir des frontières géographiques pour recruter des clients partout dans le monde. Pour les organismes de formation, l’e-learning est désormais un outil au service de l’expansion de son activité. Faire une formation e-learning coûte moins cher à produire (puisqu’elle sera réutilisée plusieurs fois) et coûte donc moins cher à l’achat. Concrètement, cela signifie recruter des clients hors de sa zone géographique, mais également toucher des clients qui n’auraient normalement pas pu s’offrir une formation en présentiel !

Comprendre comment les habitudes des consommateurs changent grâce au numérique

Avec la nouvelle réforme de la formation, les clients des organismes de formation sont désormais beaucoup plus connectés : comprendre comment leurs habitudes d’achat évoluent est très important puisque c’est ce qui va permettre aux organismes de formation de s’y adapter ! L’arrivée d’une application mobile pour utiliser son CPF, par exemple, signifie que beaucoup de stagiaires potentiels vont prendre l’habitude de se former avec leur smartphone : attention donc à avoir un site responsive et des formations e-learning adaptées à leur nouvelle mobilité !

Créer une dynamique communautaire

Groupes Facebook, forums, e-learning : l’apprentissage est une activité sociale, et il existe désormais des outils numériques qui permettent au stagiaire d’apprendre en groupe ! Cela permet au stagiaire de plus s’impliquer dans ses formations à distance, mais aussi, de faire durer les formations en présentiel ! En créant une dynamique de communauté pour ses stagiaires, il est possible de fidéliser ses clients et pérenniser son activité de formation.Autre élément bien sûr, c’est l’aspect communautaire de l’activité de formateur. Si aujourd’hui le métier sépare les très gros OF des formateurs indépendants, ces derniers ont tout intérêt à se réunir pour défendre leurs intérêts : créer une dynamique communautaire à l’intérieur même du métier de formateur pour construire des formations plus complètes est un enjeu d’avenir !


Voici donc quelques pistes pour commencer à réfléchir à la transformation digitale de son organisme de formation. Dans les prochains chapitres, nous verrons plus concrètement comment analyser chaque aspect de son activité afin de s’adapter aux prochaines évolutions du métier de formateur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend