CPF

Arnaques CPF : que peuvent faire les OF face à ce fléau ?

arnaques CPF

SMS, mails, publicités… Depuis la mise en place du CPF, les escrocs ne manquent pas de ressources et les arnaques CPF se multiplient. De quoi ruiner les efforts des organismes de formation en matière de communication et nuire à leurs ventes.

> En savoir plus sur les mécanismes de la fraude au CPF

Bonne nouvelle : il existe désormais une nouvelle réglementation sur le sujet. En effet, le démarchage commercial des personnes titulaires d’un compte personnel de formation sera interdit à partir de 2023. Pourtant, les escrocs continueront à utiliser d’autres biais. Et, en attendant, comment faire pour que vos futurs apprenants vous fassent confiance ?

Être visible sur le web

Votre présence sur le web est, en elle-même, un moyen efficace de crédibiliser votre offre. Toutefois, il ne suffira pas d’être référencé dans le catalogue du site mon compte formation. Un organisme peut très bien exister sur la plateforme et avoir des pratiques douteuses. Nous vous conseillons donc de vous rendre un maximum visible pour rassurer vos futurs apprenants. Et cela sur différents supports.

Un site internet bien réalisé

Avoir votre propre site Internet vous permet de disposer d’une véritable vitrine de votre offre. Nous vous en parlions récemment dans notre article “Créer un site internet pour votre organisme de formation“. Vous pourrez y faire figurer votre catalogue de formation.

C’est aussi l’occasion de vous démarquer de vos concurrents et de faciliter l’inscription de vos apprenants et la prise de contact. À condition, bien entendu, qu’il soit bien réalisé.

Réseaux sociaux

Certains prospects n’hésiteront pas à vérifier votre présence sur les réseaux sociaux pour s’assurer de votre existence. Attention, en revanche, vous devez y être actif. Il ne suffit pas d’avoir un compte sur LinkedIn, Instagram, Twitter ou d’autres réseaux et de publier une fois tous les deux mois. Vous devez poster régulièrement, avoir une vraie ligne éditoriale et interagir avec votre communauté. Cela requiert donc un certain savoir-faire. Mais, sachez que c’est un excellent moyen pour eux, de vérifier qu’il ne s’agit pas d’une arnaque CPF.

Référencement

Le futur apprenant vous recherche sur Google et, malgré la création de votre site Internet et votre présence sur les réseaux sociaux, il ne vous trouve pas dans les premiers résultats. Il peut, dès lors, se demander s’il ne s’agit pas d’une tentative d’arnaque CPF. Pourtant, ce n’est pas le cas : vous avez tout simplement négligé votre référencement naturel. Celui-ci consiste, en effet, à travailler sur une stratégie de mots-clés pour augmenter votre visibilité.

Une autre bonne pratique : créer une fiche d’établissement Google comme ci-dessous. Cela vous permettra d’être rapidement identifié sur Google via vos coordonnées, votre site Web (le cas échéant), votre numéro de téléphone… Vous prouvez encore une fois votre existence. De même, les avis Google qu’y laisseront vos apprenants donneront davantage confiance aux éventuels prospects. Soyez donc particulièrement attentif à ces derniers.

Prendre garde à son démarchage commercial

En tant qu’OF, l’aspect commercial vous permet de développer vos ventes. Faites néanmoins attention à votre approche en la matière. Les personnes à qui vous confiez cette mission doivent être d’une éthique irréprochable. Elles doivent fournir de réels arguments de vente et ne pas être trop agressives dans leurs techniques. De plus, sachez que la nouvelle loi adoptée par le Sénat le jeudi 8 décembre empêche désormais toute prospection commerciale des titulaires d’un compte personnel de formation.

Vous pouvez, en revanche, faire la promotion de vos formations. Ceci via votre site internet, les publicités sur le Web, les salons et événements, les mails et newsletter (à condition que les personnes vous aient fourni leurs coordonnées). Vous pouvez également recourir aux réseaux sociaux tels que LinkedIn ou au bouche-à-oreille. Si vous voulez avoir davantage de détails sur l’utilisation de ces outils, nous vous invitons à lire notre article Formateur indépendant : comment vendre votre première formation.

Enfin, restez cohérent ! Votre formation doit être au même tarif que ce soit sur la plateforme CPF ou non. Trop d’organismes de formation augmentent leur prix pour s’aligner face à la concurrence sur cette dernière. Sachez que, dans les faits, et selon les montants en jeu, cela correspond à une arnaque CPF. Le prospect risque, par ailleurs, de s’en apercevoir et de perdre, ainsi, toute confiance en vous.

Faire certifier ses formations

La certification de vos formations offre aujourd’hui bien des avantages. Elle représente un gage de qualité puisque vous vous engagez sur le fait d’actualiser continuellement vos contenus. Cela signifie que vous évaluez vos apprenants pour valider la bonne acquisition des compétences. Elle évite également aux personnes qui recherchent des formations d’éventuelles arnaques CPF.

De votre côté, malgré les démarches administratives longues, la certification vous permet de bénéficier d’aides et de financements. Vous améliorez aussi votre marque employeur. Vous voulez en savoir plus ? Lisez nos articles sur “La certification qualité Qualiopi obligatoire à partir du 1er janvier 2022” et “L’accrochage certificateurs au service de la valorisation des compétences.

Montrer son expertise

Vous voulez mettre en avant votre savoir-faire ? Pourquoi ne pas créer un blog dédié ou donner des conseils sur les réseaux sociaux ou une chaîne YouTube ? Ces différents outils montreront que, loin d’être “un organisme de formation fantôme”, vous êtes sérieux et disposez d’une forte expertise sur vos sujets. Alors, n’hésitez pas à travailler sur une véritable stratégie de contenus. Ces derniers pourront concerner aussi bien vos formations que l’actualité qui entoure vos secteurs d’activités. Un vrai plus à l’heure du digital !

Informer ses prospects et apprenants sur les arnaques CPF

Difficile aujourd’hui de reconnaître les arnaques CPF tant celles-ci sont bien étudiées. Et si vous donniez des conseils à vos prospects et apprenants pour les repérer ? Sur votre site internet, votre blog et/ou vos réseaux sociaux, vous pouvez leur apporter un maximum d’informations sur les techniques de ces escrocs. C’est l’occasion de montrer en quoi elles sont différentes des vôtres, de celles du CPF et de la Caisse des dépôts. Donnez-leur également la conduite à tenir en cas d’arnaque. Quand on sait que certaines personnes hésitent à utiliser leur CPF par peur des arnaques, cela n’en sera que plus apprécié. Et vous continuerez ainsi à vendre à vos formations.

Demander aux apprenants de laisser des avis

Il est désormais possible de recueillir les évaluations de vos apprenants sur le site Mon compte formation.gouv.fr. Mais, comme nous l’avons vu précédemment, vous pouvez également le faire sur votre propre site ou sur votre fiche d’établissement Google. Et cela grâce à des avis plus complets. Alors, prenez l’habitude de systématiquement demander à ceux qui ont suivi vos cours de laisser un avis sur ces différentes plateformes. Cela vous paraît trop commercial ? C’est pourtant l’un des seuls moyens aujourd’hui de vous affirmer face à la concurrence et de rassurer vos futurs élèves sur le sérieux de vos cours.

Pour conclure : la fin du démarchage commercial ouvre de nouvelles perspectives aux OF

Bientôt la fin des arnaques CPF ? Il semblerait. La loi que nous évoquions plus haut a été adoptée la semaine dernière et devrait mettre fin aux arnaques CPF. De quoi rassurer les organismes sérieux et leur ouvrir de nouvelles opportunités. De plus, tranquillisez-vous ! La promotion de vos formations sera toujours possible ! Cela n’empêchera néanmoins pas les escrocs d’utiliser d’autres biais, donc continuez à observer nos conseils pour sécuriser vos apprenants.

Après 5 ans dans les relations presse et la communication, j’ai développé un espace de coworking nantais où j’ai vu grandir de nombreux entrepreneurs. J’ai rejoint leurs rangs il y a plus d’un an maintenant à travers mon activité de rédactrice web. Passionnée par la stratégie de contenu et le conseil aux entreprises, je m’intéresse à la formation, à l’évolution du monde du travail, à l’entrepreneuriat, au e-learning et à bien d’autres sujets.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend