E-learning

Comment intégrer des mises en situation pratiques pour des apprenants en e-learning ?

Essentielles et pas toujours évidentes dans un contexte d’apprentissage à distance, les mises en situation se révèlent parfois être un casse-tête pour le formateur. Pourtant, il existe plusieurs moyens de favoriser le jeu de rôle et l’apprentissage différent, même lorsque l’apprenant est derrière un écran. De la plus simple à la plus engageante, découvrez nos solutions de mise en situation en e-learning.

Appuyez-vous sur le storytelling historique

En présentiel ou en distanciel, la base de la mise en situation repose sur du storytelling. Chaque apprenant se fonde dans la peau d’un autre pour respecter un scénario et créer un sketch.

Pourquoi ne pas faire de même à distance ? À partir du moment où vos apprenants disposent d’une caméra, d’un micro et d’une bonne connexion, vous pouvez parfaitement les faire interagir entre eux. Selon la coutume, créez le contexte de l’histoire et les personnages. Puis, laissez vos stagiaires prendre la main sur le déroulé et utiliser ce qu’ils ont appris ou doivent apprendre pour faire naître une histoire. Si tout le monde est motivé, vous pouvez même jouer sur les environnements dans lesquels se situent vos stagiaires (un appartement, un garage, un atelier) et des tenues (une veste de costume, un casque de sécurité ou une oreillette).

Gardez en tête que le jeu de rôle s’utilise uniquement dans un contexte de classe virtuelle. Il faut que tous les utilisateurs soient connectés en même temps et qu’ils participent ensemble à cette séquence.

Introduisez les jeux

Il existe aujourd’hui une palette très riche de jeux pour apprendre autrement. Jeux individuels ou collectifs, s’appuyant ou non sur des technologies… Vous avez l’embarras du choix !

Commençons par le principe le plus abordable : le jeu sans matériel, ou presque. Si vous n’avez pas d’idée de jeux à mettre en place ou si vous ne savez pas où chercher, appuyez-vous sur notre série d’articles « Le gamestorming ». Cette technique conçue par Dave Gray, Sunni Brown et James Macanufo a fait le tour du monde. Quoi de mieux pour débuter que d’utiliser une recette qui a fait ses preuves ?

Instaurez par exemple la « zone aveugle » pour connaître les connaissances réelles et perçues de vos apprenants. Sortez le « feu de camp » lorsque vous voulez encourager vos stagiaires à se former ensemble. Encouragez les retours d’expérience via un « World Café ». Si ces noms ne vous disent rien, pas de panique, ils sont tous présentés dans notre article dédié.

Vous le verrez, la plupart de ces jeux demandent peu de supports. À la table du tableau et des posts-it, utilisez des outils comme Conceptboard ou Stormboard qui vous permettent de dessiner à mains libres ou d’utiliser des feuillets de couleurs. C’est là l’avantage du monde digital : il existe une pluralité d’outils pour vous permettre de recréer une salle de formation en un rien de temps !

Le jeu est une formidable méthode d’apprentissage, mais il ne se suffit pas à lui-même. Pour en tirer le plein potentiel, n’oubliez pas d’évaluer les compétences. C’est uniquement lorsque les apprenants font le point sur leurs connaissances qu’ils captent le mieux les notions essentielles.

Personnalisez les parcours avec les vidéos interactives

Connaissez-vous le principe des vidéos interactives ? Ce sont des vidéos qui évoluent selon vos choix. À l’image des livres dont vous êtes le héros, ces vidéos présentent un métier, une situation ou des problématiques (de terrain ou managériales) variés. Grâce à plusieurs incrustations, vous suivez le chemin tracé ou empruntez des voies parallèles. De ce fait, vous pouvez voir tout le sujet de la vidéo ou seulement une partie.

La vidéo interactive est idéale si vous faites face à des apprenants qui sont confrontés à des situations variées ou si les niveaux sont hétérogènes.

Vous n’avez aucunement besoin de vous lancer dans la rédaction de scénarii ou dans le montage, des entreprises spécialistes s’en chargent pour vous. Découvrez, par exemple, le travail de ToolLearn.

Plongez dans un univers grâce au serious game

Allez plus loin que la vidéo interactive, plongez dans le merveilleux univers du serious game ! Tout comme la vidéo interactive, vous pouvez utiliser des solutions existantes ou vous lancer vous-même dans la création de votre jeu. C’est en tout cas ce que propose l’éditeur gamelearn.

Disponibles sur de nombreux sujets, proposant des formats et des univers variés, les jeux de serious game sont si répandus qu’il existe forcément celui qu’il vous faut. Le serious game est parfait en apprentissage asynchrone puisqu’il s’utilise seul. Accessible depuis un smartphone, il ne demande ni compétence, ni appareillage spécifiques.

Très efficace dans le processus d’apprentissage, le serious game représente un coût certain. Selon votre structure ou l’utilité que vous en aurez, il peut représenter une belle façon de mettre en pratique les notions vues avec le formateur.

Garantissez une immersion totale via les réalités mixtes

Nous passons ici le cap le plus immersif : celui des réalités mixtes. Très engageantes, très flexibles et véritables moteurs d’apprentissage, les réalités mixtes incarnent une nouvelle façon de concevoir son enseignement.

Bien sûr, toute la formation ne peut reposer sur une telle technologie, mais dans certains secteurs (Santé, Défense), les réalités mixtes ont fait leurs preuves.

Ici aussi, le coût d’équipement et d’utilisation forme le premier frein, mais si les besoins l’exigent, vous ne trouverez rien de mieux en termes de mise en situation !

Bien qu’il existe quelques ébauches de réalité augmentée sur smartphone (et donc, sans casque), rien n’a réellement percé dans le marché de la formation. 2021 devrait sûrement fournir quelques innovations.

 

Grâce aux nombreux outils, plus ou moins accessibles, la distance devient de moins en moins un frein pour les stagiaires et leur façon de mettre en pratique leurs connaissances. Jouez entre vous ou faites-les jouer seuls pour automatiser la mise en pratique dans l’e-learning.

Diplômée d’un Master 2 en communication à Sciences Po Grenoble, je travaille essentiellement dans des domaines B2B. Après quelques expériences dans le web, je me suis spécialisée en création, optimisation et pilotage de contenus. J’évolue dans des domaines autour de la formation, des RH et du digital. Je m’intéresse particulièrement aux nouvelles méthodes d’enseignement et à la valeur ajoutée du numérique dans l’apprentissage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend