E-learning

Découvrez nos recettes du e-learning : des parcours distanciels pensés pour s’adapter en fonction de vos objectifs de formation.

Le e-learning se décline de centaines de façons : grâce à la diversité d’activités et de modalités disponibles, il est possible de créer des parcours variés et adaptés à chaque apprenant. En réalité, cependant, beaucoup de formateurs se sentent bloqués par cette étape et préfèrent se limiter à une seule modalité, quitte à faire uniquement des classes virtuelles pendant toute la durée de leurs formations. Faire du e-learning, pourtant, c’est bien plus que de copier le présentiel ! Grâce à la versatilité des parcours proposés, le distanciel peut compléter et enrichir des formations déjà existantes en présentiel afin d’aider les étudiants à atteindre de nouveaux objectifs de formation.

Aujourd’hui, nous vous proposons de faire le point sur 4 types de parcours qui existent en e-learning et sur la meilleure façon d’optimiser les activités qu’ils contiennent afin de garantir la motivation des apprenants.

Faire une formation 100% à distance

Quel est l’objectif de ce parcours ? Proposer une formation intégralement en distanciel en mixant les modalités et les activités pour maintenir la motivation des élèves. Quels sont ses enjeux ? Le plus difficile sur ce type de parcours est de s’assurer de l’engagement des apprenants sur toutes les activités.

2020 a été l’année du passage au distanciel pour beaucoup d’organismes de formation qui ont surtout favorisé la classe virtuelle pour faciliter leur transition vers le numérique. Pourtant, si la classe virtuelle a des avantages indéniables, elle peut également vite lasser les apprenants. La preuve, ils sont nombreux à désactiver webcam et micro dans les premières minutes de la classe virtuelle et à limiter les interactions avec les intervenants. Sur un parcours 100% à distance, nous vous proposons donc de redonner leurs lettres de noblesse aux visioconférences en réduisant leur fréquence au profit d’autres activités asynchrones comme les vidéos, les quiz ou les travaux personnels. De cette façon, l’apprenant est autonomisé et la classe virtuelle devient un véritable moment d’échange entre les participants et les intervenants.

👉 Découvrez en détail notre proposition de parcours 100% distanciel sur cette vidéo !

 

Créer une communauté d’apprenants

Quel est l’objectif de ce parcours ? Créer une cohésion de groupe en permettant aux participants d’échanger et de se challenger. Quels sont ses enjeux ? Le plus dur dans la création d’une communauté d’apprenants c’est de s’assurer que les participants y sont proactifs.

Parvenir à créer un “esprit de promo” est un facteur de succès des formations longue durée : au-delà de la motivation des apprenants, ces derniers s’entraident et se challengent plus aisément quand ils se connaissent. A distance, cet enjeu est accentué car l’esprit de communauté des apprenants va également enrichir les classes virtuelles et les contenus partagés par l’intervenant. Malheureusement, il est difficile de créer artificiellement un groupe dynamique et cela demande dans un premier temps beaucoup d’implication de la part de l’intervenant. Pour autant, cette mission n’est pas impossible et permet d’ouvrir une nouvelle dimension pour sa formation : le social learning.

👉 Découvrez en détail notre proposition de parcours pour créer une communauté d’apprenants sur cette vidéo !

 

Faire du micro-learning

Quel est l’objectif de ce parcours ? Encourager l’ancrage mémoriel des connaissances vues pendant la formation grâce à des rappels courts mais réguliers. Quels sont ses enjeux ? Pour réussir, cet exercice doit être suivi de façon régulière par l’élève, attention, donc, à ne pas lasser l’apprenant !

Le micro-learning a souvent la réputation d’être une forme très high-tech de e-learning qui nécessite le développement d’une application mobile ou de systèmes de ludification élaborés. En réalité, le micro-learning repose sur un principe assez simple : celui d’encourager la mémorisation des notions clés d’une formation au travers de rappels courts et réguliers. Pour faire cela, une séquence d’emails peut tout à fait suffire ! Le plus important est que ces emails soient récurrents et qu’ils challengent l’apprenant, afin de lui donner envie de persévérer dans son apprentissage pour les quelques semaines que dure la formation en micro-learning.

Le micro-learning, c’est également l’occasion de se lancer en blended learning puisqu’il ne s’agit pas d’une formation à part entière mais d’un complément à d’autres formations : un bon moyen pour garder un lien avec l’apprenant à l’issue d’une formation en présentiel, ou pour rester dans les mémoires à l’issue de sessions de classes virtuelles.

👉 Découvrez en détail notre proposition de parcours micro-learning sur cette vidéo !

 

Préparer une certification

Quel est l’objectif de ce parcours ? Offrir plus d’autonomie aux apprenants dans leurs révisions. Quels sont ses enjeux ? Pour le formateur, il est important de parvenir à prendre une véritable posture de tuteur pour soutenir l’élève sans l’étouffer.

 

Lorsqu’un apprenant prépare une certification, il a besoin d’être autonome sur l’acquisition et la consolidation des connaissances. Le formateur devient alors tuteur, car il accompagne également le stagiaire sur la compréhension des épreuves et la correction des annales : le programme de formation s’adapte donc à chaque candidat, et ça tombe bien, le e-learning permet justement de personnaliser les parcours pour chaque élève ! En distanciel, il est donc possible de prévoir des contenus adaptés au niveau de chacun. Les fameuses classes virtuelles se transforment ainsi en sessions de coaching à deux, ou en groupe, adaptées aux besoins du groupe de candidats.

👉 Découvrez en détail notre proposition de parcours de préparation d’une certification sur cette vidéo !

Il existe bien sûr de nombreux autres parcours : en e-learning, comme en présentiel, il faut avant tout se demander quels sont les objectifs de ses stagiaires afin de leur proposer un accompagnement différent et pertinent ! Et vous ? Quels sont vos parcours de formation favoris ?

Après avoir accompagné les porteurs de projet du digital au sein d’un accélérateur de startups, je me suis tournée vers la rédaction de contenu… Et je suis entrée dans le monde de la formation professionnelle ! Aujourd’hui, je m’intéresse à la transformation du métier de formateur au travers de la révolution numérique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend