Pédagogie

Actions de formation dispensées à des créateurs d’entreprise : Comment créer un test de positionnement à distance adapté à ce type de stagiaires ?

test-de-positionnement-createur-entreprise

La réforme de la formation professionnelle exige du prestataire d’être en capacité de positionner et d’évaluer des acquis à l’entrée et à la sortie des parcours. Mais comment positionner un créateur d’entreprise par rapport à des qualités et à des capacités entrepreneuriales ?

La première question à se poser est celle de l’existence de compétences d’Entrepreneurs qu’on puisse objectivement évaluer. Depuis les années 60, les chercheurs démontrent qu’il faut certaines aptitudes, prédispositions ou habiletés pour créer avec succès son entreprise. On peut réellement invoquer des compétences d’entrepreneur, à l’instar de tout professionnel, qui permettraient la réussite et le développement de l’entreprise, plus particulièrement la TPE qui représente 94 % des entreprises françaises.

Vers un référentiel de compétences entrepreneuriales

On retiendra la définition de l’entrepreneur de Gartner (1990) : « individu qui engage une quelconque action en vue de la création ou l’établissement d’une entreprise ou d’une organisation ». Si pendant des années, on a présenté l’entrepreneur comme une sorte d’aventurier visionnaire, doué de caractéristiques intrinsèques spécifiques, de nombreux chercheurs ont infirmé cette thèse en montrant que de réelles compétences étaient nécessaires à l’entrepreneuriat. Et qu’il était intéressant et possible de les développer. L’approche « les compétences de l’entrepreneur » de Lorrain, Belley et Dussault fait aujourd’hui référence parmi les chercheurs mais aussi les praticiens, par exemple les acteurs de la formation des futurs entrepreneurs.

Construire son test de positionnement du créateur d’entreprise

Le prestataire va pouvoir utiliser ces référentiels et construire les tests d’évaluation et les tests d’autoévaluation des entrepreneurs selon les 3 plans : compétences, capacités et aptitudes entrepreneuriales. Il y ajoutera également un questionnaire portant sur la motivation du créateur qui est un levier crucial de la réussite du projet. Ces tests de positionnement seront réalisés préalablement aux programmes de développement des compétences. Le prestataire sera ainsi en capacité de mettre en œuvre des procédures d’individualisation des parcours en adaptant à la situation, aux besoins et aux objectifs du stagiaire.

Réaliser ses tests de positionnement en ligne

Une approche simple pour organiser son test de positionnement en ligne consiste à réaliser un entretien individuel en visio-conférence par exemple, avec, au préalable ou pendant l’entretien, la saisie de réponses à un questionnaire en ligne développé avec l’application Google Forms. Pour des procédures plus élaborées dans le cadre de parcours pédagogiques entièrement digitalisés, il est recommandé de s’adresser à un cabinet spécialisé composé d’experts en pédagogie et développement informatique, pouvant fournir des solutions et services répondant à la situation du prestataire.

Élaborer des tests de positionnement dans le cadre des actions dispensées aux créateurs et aux repreneurs d’entreprise vous donnera une vision précise de l’état de leurs connaissances et de leurs aptitudes. Les informations recueillies vous permettront de mieux diriger la stratégie de développement des compétences à entreprendre.

Pour télécharger le référentiel de compétences entrepreneuriales, cliquez contactez l’auteur sur LinkedIn.

Liens utiles :

https://www.cairn.info/revue-des-sciences-de-gestion-2011-5-page-91.htm#

https://creg.ac-versailles.fr/le-metier-d-entrepreneur-des-competences-a-developper-acquerir-et-maitriser

Directeur de TOP ODYSSION l’Ecole pour créateurs et repreneurs
Président du Groupement National des Experts Paie

Initiateur du projet « L’Art d’Entreprendre – Communauté d’Entrepreneurs Formateurs pour Entrepreneurs d’Avenir »

Deux mots qui définissent mon parcours professionnel : entreprendre et partager. Mon plaisir est de créer et d’accompagner ceux qui créent dans le but de contribuer à leur réussite. Avec le souhait de transmettre la culture du service client, la culture collaborative et la culture du résultat, trois clés à mon sens de la réussite. Je crois en la réalisation de soi par la création de sa propre activité et sur le métier qui nous passionne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend