Communication

Comment développer une communauté quand on est un organisme de formation

Comment développer une communauté quand on est un organisme de formation

Le secteur de la formation professionnelle en général, et les organismes de formation en particulier, n’échappent pas aux codes de la communication et aux exigences digitales actuelles. Parmi eux, la nécessité de bâtir une communauté en ligne. Voici les bonnes pratiques de Digiformag pour créer, développer et engager votre communauté.

Affichez une proposition claire

Lorsque vous amorcez la création de votre communauté en ligne, communauté liée à votre organisme de formation, le premier point sur lequel vous devez être vigilant, c’est la proposition que vous faites à vos membres et qui doit être la plus limpide possible. Il peut s’agir d’engager vos apprenants et anciens apprenants à interagir entre eux et/ou avec vos formateurs. Cela peut être de leur offrir la possibilité à chacun et chacune d’aller chercher l’appui de la communauté lorsqu’ils ont des questions à soumettre, ou le besoin d’échanger sur une problématique à laquelle ils ou elles sont confrontés. Il peut s’agir aussi, si votre organisme de formation de formation est spécialisé dans certains domaines, de distiller des conseils, des bonnes pratiques et des savoirs additionnels en lien avec ceux-ci. Plus cette proposition sera claire, et clairement affichée, plus vous aurez de chances de rallier vos apprenants (anciens, actuels, et futurs) à vous.

Lire aussi : LinkedIn : comment créer des interactions de qualité en 1 heure par semaine ?

Choisissez un seul outil pour animer votre communauté

S’agissant des outils, le conseil est peu ou prou, le même : ayez une ligne directrice. Autrement dit, ne soyez pas partout. Proposer à votre communauté un outil unique pour leur permettre de se retrouver. Dans la mesure du possible, utilisez celui que vos apprenants affectionnent le plus. Cela peut être WhatsApp (si votre public est très divers). Cela peut être Slack (si vos membres sont habitués aux nouveaux outils collaboratifs). Cela peut être Facebook (si vous voulez miser une valeur sûre). Cette liste n’est évidemment pas exhaustive. Une fois que vous aurez sélectionné votre outil, n’utilisez que lui pour ne pas brouiller les repères et pour éviter la déperdition d’information. Évidemment, proposer un outil unique ne vous empêche pas d’envoyer un mail de temps à autre en complément.

Lire aussi : 5 conseils pour rédiger un e-mailing percutant qui convertit

Apportez de la valeur

Lorsque vous animez une communauté, celle-ci attend de vous bien plus que des contenus autopromotionnels. Lorsque vous prenez la parole au sein de celle-ci, il n’est pas interdit de relayer des promotions ou d’annoncer la création d’une nouvelle formation. Pour autant, cela ne doit représenter qu’une faible part de vos interventions. Le reste du temps, vos membres attendront de vous que vous leur apportiez de la valeur. Ils attendent un bénéfice clair pour eux. Autrement dit, s’ils acceptent de faire partie de votre communauté, la contrepartie est qu’ils repartent de chacune de leurs visites sur Slack, Facebook ou WhatsApp en ayant appris quelque chose ou en s’étant nourri d’un échange. N’oubliez évidemment pas d’apporter du soin particulier à l’animation de votre communauté : pensez aux messages de bienvenue pour les nouveaux membres. Faites des sondages… Cela boostera la participation des membres, et vous garderez la maîtrise de ce qui se passe sur votre communauté.

Lire aussi : Comment garder le contact avec ses apprenants après la formation e-learning ?

Donnez envie à vos apprenants d’intégrer votre communauté.

Lorsqu’on crée une communauté, on souhaite évidemment qu’un maximum de personnes en fassent partie. Si votre but est de voir grandir avec le temps ce groupe d’anciens, d’actuels ou de futurs apprenants, n’oubliez à aucun moment de prêcher la bonne parole. Au début et à la fin de chaque formation, évoquez l’accès possible à la communauté et votre proposition claire. Dans les e-mails qui suivent les formations, enjoignez chacun et chacune à vous rejoindre. Donnez-leur clairement la marche à suivre pour accéder à l’outil en ligne que vous avez choisi et relancez au besoin. Certains auront vu vos premiers mails sans noter que vous aviez indiqué comment accéder à la communauté.

Travaillez le contenu

Enfin, une bonne communauté est une communauté qui vit. Vos membres attendent une proposition claire, certes, mais aussi de la valeur. Cette valeur passe par la régularité de vos prises de paroles et la qualité des contenus que vous proposez. Mettez à disposition de votre communauté des infographies, des vidéos ou des articles exclusifs. Proposez-leur des évènements qui leur sont dédiés : série d’entretiens individuels et personnalisés en lien avec une thématique précise (liée aux formations suivies dans votre organisme de formation), lives Facebook ou Zoom… Au lancement de votre communauté, et si vous voulez marquer les esprits et engager au maximum vos premiers membres, ce dernier point est capital !

J’ai travaillé plus de 10 ans dans les médias (comme assistante de rédaction, auteur pour la télévision puis journaliste de presse écrite), avant de mettre mes compétences aux service des entreprises. J’accompagne aujourd’hui celles-ci dans la réalisation de leurs supports communication écrits. J’ai cofondé Le diable est dans les détails, agence de communication éditoriale. J’enseigne la conception éditoriale et les pratiques professionnelles d’écriture à l’université. La formation professionnelle est l’un de mes sujets de prédilection.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend