E-learning

Que penser de la mode des masterclass ?

À mi-chemin entre le podcast et la conférence TedX, les masterclass prennent de l’ampleur sur la scène de la formation française. Que penser de ces nouveaux formats ? Sont-ils réellement disruptifs ? Doit-on s’en inspirer ou les éviter ? Enquête sur un nouveau venu dans l’e-learning. 

Les masterclass, qu’est-ce que c’est ? 

Une masterclass prend la forme d’un audio ou d’une vidéo. Pendant un temps plus ou moins long, une personnalité publique donne son point de vue et ses conseils sur un sujet précis. Cette personnalité, ou cet expert, connu pour sa maîtrise du sujet et/ou de l’environnement, partage des anecdotes et raconte des histoires inédites. 

Les vidéos sont traitées soit en série, soit comme des capsules autonomes. Elles se visionnent tel un feuilleton ou au compte-goutte, selon les habitudes des téléspectateurs.

À l’origine des masterclass

Ce format hybride reprend les codes du podcast thématique et de la conférence courte, soit le traitement d’un sujet précis + un espace libre où partager rapidement ses conseils. On ressent également dans cet hommage une écriture de script très poussée pour offrir une expérience aussi enrichissante que divertissante. 

Jusqu’à peu, les masterclass étaient surtout représentées par des chefs cuisiniers, des sportifs, des artistes ou des journalistes. Désormais, les têtes d’affiche font une place aux entrepreneurs ou aux CEO.

À quoi ressemble une masterclass ? 

Visuellement, la masterclass est digne d’une grande production : plan serré pour plus d’intimité ou large pour une meilleure liberté de mouvement. Le but : donner l’impression que le spectateur est assis juste en face de l’orateur

Ce sentiment d’intimité façonne une séance immersive et plus impliquante. 

Une masterclass remplace-t-elle une formation ? 

L’intérêt d’une masterclass n’est pas de donner les clés et des exercices pour acquérir de nouvelles compétences, bien que certains créateurs prétendent le contraire. La masterclass ne délivre pas de cadre, d’objectif, de livrables et d’analyses permettant d’améliorer son savoir et de tracer son chemin sur la courbe d’apprentissage. Ainsi, elle ne se suffit pas à elle-même pour acquérir une nouvelle compétence.

Il serait plus judicieux de la voir comme un complément à une formation. Son atout majeur ? Apporter une autre vision d’un sujet. Vision d’une personne expérimentée, reconnue et qui a confronté ses opinions à la réalité de sa ou ses entreprises, une information qu’il est parfois impossible d’obtenir ailleurs. Certaines plateformes de masterclass proposent en sus des fiches récapitulatives afin de tirer le maximum de ce qui a été dit. 

Pourquoi suivre une masterclass ? 

Tout en ayant en tête que la masterclass ne remplace pas une formation, nous retenons plusieurs avantages à la visionner :

  • Pour avoir un point de vue unique, creusé, réfléchi et concret ;
  • Pour connaître un autre univers ;
  • Pour écouter des speakers jusqu’alors inaccessibles ;
  • Pour la visionner en tout temps, en tout lieu ;
  • Pour son découpage intelligent, à l’image d’une série, qui donne envie de regarder le prochain épisode ;
  • Pour la qualité irréprochable des vidéos et des sons.

Comment se financer une masterclass ?

Le règlement des masterclass diffère selon les plateformes : un abonnement, un forfait ou un paiement à la connexion. Une partie des masterclass présentes en France est finançable via son Compte Personnel de Formation

Quelles sont les plateformes qui délivrent des masterclass ?

Nous avons recensé quatre plateformes exerçant en France : Leaders Master Class, Majelan, Majors et Virtuoz.    

Leaders Master Class est destinée aux cadres supérieurs. La plateforme promet des contenus sur mesure, ou presque. Grâce à un test préalable, le service ne vous adresse que des vidéos susceptibles de vous intéresser.  Leaders Master Class permet de financer ses sessions (450 € chacune) via son CPF.

Majelan parie sur l’audio avec des formats courts (10-15 minutes) et des intervenants qui apportent leur retour d’expérience. Fonctionnant par abonnement, il s’adresse aux CSP+.

Majors propose deux formats : les grands entretiens et les conférences. Promus pour leur aspect intime et inédit, les contenus visent les membres des COMEX et managers. Le prix des licences varie que l’on soit un particulier ou une entreprise.

Vituoz accompagne ses courtes vidéos (5 à 10 minutes) de fiches récapitulatives. Les cadres apprécieront les contenus proposés à 39,90 € l’unité. 

Doit-on copier la master class lorsqu’on délivre déjà une formation ? 

Du point de vue du formateur, les masterclass peuvent être intéressantes sur deux volets : rendre le contenu plus ludique ou interactif et l’enrichir d’autres visions. 

Si vous avez l’opportunité de faire participer un intervenant de renom, ne vous privez surtout pas ! Son expérience apportera un plus, sa notoriété fera connaître votre parcours et l’aspect confidentiel de l’entretien permet une touche conviviale à cette intervention à distance. 

Le plus dur reste donc de trouver la future personnalité qui interviendra dans votre formation. Vous pouvez toujours vous inspirer du format et vous posez quelques questions :

  • Une scénographie type salon est-elle envisageable ? 
  • Une caméra fixe serait-elle opportune ? 
  • La discussion en duo amènerait-elle un nouveau souffle ? 
  • Le format audio serait-il votre nouvel eldorado ?

Visualisez quelques masterclass, repérez ce qui vous attire et ce qui vous repousse, testez avec des petites capsules et vous saurez si vous avez trouvé votre nouveau format.

 

À défaut de devenir les prochains modèles de formation, les masterclass ont au moins le mérite de proposer une autre approche, aussi bien dans le format que dans le contenu. On utilisera toutefois avec parcimonie leur autre nom, les « auto-formation » qui dénudent le sens même du mot « formation ». 

Raphaele-champ-rédactrice

Diplômée d’un Master 2 en communication à Sciences Po Grenoble, je travaille essentiellement dans des domaines B2B. Après quelques expériences dans le web, je me suis spécialisée en création, optimisation et pilotage de contenus. J’évolue dans des domaines autour de la formation, des RH et du digital. Je m’intéresse particulièrement aux nouvelles méthodes d’enseignement et à la valeur ajoutée du numérique dans l’apprentissage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Send this to a friend