Pédagogie

L’importance de l’alignement pédagogique

importance alignement pédagogique

Vous êtes formateur et vous n’avez jamais entendu parler de l’alignement pédagogique ? Il est peut-être temps de vous y intéresser. Il s’agit d’un concept de base de l’apprentissage universitaire qui peut beaucoup vous apporter. Que vous rencontriez des difficultés dans vos enseignements ou que vous souhaitiez simplement vous perfectionner, vous avez toutes les raisons de vous y intéresser. Ce formidable outil vous permettra de construire un cours cohérent, en phase avec vos objectifs d’apprentissage. Mais comment le mettre en place de façon simple ? Commençons tout d’abord par les fondamentaux : la compréhension du concept. 

Les enjeux de l’alignement pédagogique

Votre objectif en tant que formateur est de transmettre vos savoirs de façon efficace à vos apprenants. C’est l’essence même de votre métier, ce pour quoi ces derniers vous remercieront et vous recommanderont. Il en va donc de votre réputation et du développement de votre activité. Pour répondre à cet enjeu, l’alignement pédagogique comporte bien des avantages.

Qu’est-ce que l’alignement pédagogique ?

L’alignement pédagogique a été théorisé pour la première fois en 1996 par John Biggs sous le nom de « constructive alignment ». Il est désormais bien connu des conseillers pédagogiques qui accompagnent les formateurs dans la création de leur contenu de formation. 

Il part d’un principe très simple selon lequel la construction de votre formation doit être cohérente. Cela vous paraît logique ? Et pourtant, il y a un certain nombre de paramètres à prendre en compte dans la réflexion pour y parvenir. Et cela n’est pas toujours facile à mettre en place. Ainsi, les objectifs d’apprentissage de votre formation doivent s’inscrire en cohérence avec vos méthodes pédagogiques et les stratégies d’évaluation que vous aurez choisies. De même, si vous travaillez dans un secteur qui nécessite l’usage de certains outils, ces derniers doivent être sélectionnés avec la plus grande attention, toujours dans un but d’alignement avec vos objectifs de départ. Mais quel est l’intérêt de se tourner vers ce principe ? 

Pourquoi recourir à l’alignement pédagogique dans la formation professionnelle ?

Nombre de formateurs ne respectent pas ce principe ou le font de façon intuitive sans réellement le respecter dans les règles de l’art. Et, pourtant, cela pourrait éviter bien des problématiques : élèves inattentifs, en perte de motivation ou ayant du mal à appliquer ce qui a été appris. Prenons un exemple : vous apprenez à un élève à conduire une voiture. Pour cela, vous lui proposez un cours théorique. Vous lui demandez ensuite de se lancer. Il y a fort à parier que celui-ci aura du mal à réaliser ce qui a été demandé. La méthode pédagogique choisie n’étant pas axée sur la pratique, l’élève aura du mal à appliquer ce qui a été vu. Les conséquences peuvent vite être néfastes pour l’élève : perte de confiance en soi, appréhensions… 

L’alignement pédagogique aurait permis de poser des objectifs clairs et de varier les exercices pratiques afin de lui permettre de prendre ensuite le volant en toute sérénité. Son évaluation en aurait été, par la suite, également facilitée. De même, varier les exercices est un bon vecteur de motivation. 

Pour vous, en tant que formateur, cela sera bien entendu un vrai plus puisque cela vous permettra de revoir vos méthodes d’apprentissage en profondeur en y ajoutant davantage d’interactions. Votre système d’évaluation en sera également amélioré. Vous bénéficierez alors de la confiance de vos apprenants qui n’hésiteront pas à vous recommander. Une bonne nouvelle pour votre communication notamment sur la plateforme CPF qui propose désormais des évaluations.

Comment mettre en œuvre l’alignement pédagogique ?

Le principe de l’alignement pédagogique vous paraît sans doute simple. Il repose, en effet, sur une certaine logique. Néanmoins, il faut savoir que sa mise en œuvre n’est pas toujours facile à appréhender. Quelles sont les étapes à respecter et les écueils à éviter ? Laissez-vous guider ! 

Définir les objectifs d’apprentissage     

Votre premier rôle consiste à définir les objectifs d’apprentissage, c’est-à-dire ce que vos apprenants devront maîtriser à la fin de votre formation. Cela peut être en termes de compétences, de connaissances ou d’habileté. Le but ? Avoir une ligne directrice qui mènera chacune des parties prenantes vers la réussite. Ces objectifs doivent être courts et sans équivoque. Allez à l’essentiel en les formulant du point de vue de l’étudiant sur la base « sujet + verbe d’action + contenu + délais pour y parvenir ». Pour pouvez, pour cela, vous référer aux verbes de la taxonomie de Bloom.

Formuler ces objectifs dès le début de la session de formation permettra également aux étudiants de savoir à quoi s’attendre et de les motiver. 

Choisir des méthodes pédagogiques cohérentes

Une fois les objectifs d’apprentissage fixés, le principe d’alignement pédagogique vous impose de choisir des méthodes pédagogiques adaptées. Il sera alors intéressant de les varier pour motiver l’apprenant en le rendant acteur de son apprentissage. Cela peut être une simple prise de notes, des recherches, une discussion, un débat, des activités à faire en groupe ou en individuel.

Soyez innovant mais gardez en tête les objectifs d’apprentissage initiaux. 

Mettre en place des évaluations pertinentes

Pour respecter l’alignement pédagogique, votre évaluation doit être flexible et s’adapter, là encore, aux objectifs définis. Un QCM ne sera, par exemple, pas pertinent si vous souhaitez évaluer la qualité des écrits de vos élèves. Un travail rédactionnel sera bien plus approprié. Vous pourrez ainsi revenir sur ce qui a été vu en cours et votre évaluation sera plus logique. Vous gagnerez alors en fluidité dans votre enseignement et améliorerez l’expérience d’apprentissage de vos apprenants. 

En conclusion

L’alignement pédagogique est un superbe outil qui vous fera progresser en tant que formateur. En appliquant ses principes, vous résoudrez rapidement les problèmes d’apprentissage que vous pouvez rencontrer parfois mais vous améliorerez également vos formations. Entraînez-vous et lisez des ouvrages sur le sujet pour progresser : vous en verrez rapidement les effets.

Après 5 ans dans les relations presse et la communication, j’ai développé un espace de coworking nantais où j’ai vu grandir de nombreux entrepreneurs. J’ai rejoint leurs rangs il y a plus d’un an maintenant à travers mon activité de rédactrice web. Passionnée par la stratégie de contenu et le conseil aux entreprises, je m’intéresse à la formation, à l’évolution du monde du travail, à l’entrepreneuriat, au e-learning et à bien d’autres sujets.

4 Comments

  1. Etant très axé sur la création graphique, l’expérience utilisateur et l’accessibilité (un sujet que l’on aborde pas tant que ça…) je me rend compte qu’avec bon nombre de retour suite à des questionnaires de satisfactions (positif tout de même) de mes apprenants certains n’était pas habitué à cette méthode* car même si elle très utile elle n’est pas si simple a mettre en place.

    C’est une peu comme la phase d’I D E A T I O N en Design Thinking. ^^

    Une chose est sûr, le *digital est en plein essor et les entreprises on encore du mal à s’y frotter ” et je parle des grandes sociétés comme les agences de communication qui on reçu des prix ! ”

    Je suis content de votre article et cela rassure et me donne encore la force de continuer à partager mon savoir.

    MERCI.

    1. Heureuse de pouvoir alimenter ce sujet et motiver par ailleurs. Les choses évoluent petit à petit.

      Merci encore pour ce retour,

      Cécile Vienne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Send this to a friend