Communication

Comment faire référencer ses formations sur le moteur de recherche Google ?

Lorsqu’une personne cherche une formation, son premier réflexe, c’est de taper le nom de la formation recherchée sur Google. Avoir ses formations qui remontent dans les premiers résultats est devenu un enjeu commercial stratégique. Le référencement de son offre de formation passe par un travail minutieux, avec pour principe de base, de faire gagner du temps à la personne qui cherche. Plus il trouve vite ce qu’il veut, plus il est enclin à aller plus loin.

Interview et conseils de Swann Le Moigne, dirigeant de l’agence Staenk, spécialisée en webmarketing et communication digitale.

Swann-Lemoigne- directeur & fondateur de l'agence Staenk
Swann Le Moigne – directeur & fondateur de l’agence Staenk

Pourquoi le référencement est-il vital pour les organismes de formation ?

Il était jusqu’alors possible de faire tourner son organisme de formation grâce à une base de clients fidèles, principalement des entreprises. Aujourd’hui, avec la nouvelle version du compte personnel de formation, chaque individu est amené à acheter des formations sans passer par le service de formation de l’entreprise ou un acteur institutionnel. Le premier réflexe d’un internaute qui cherche à acheter quelque chose, c’est de chercher sur internet !

Quels sont les objectifs du référencement sur les moteurs de recherche ?

Il y en a deux principaux :

  • Générer du trafic qualifié sur le site : 55% des internautes cliquent sur les trois premiers liens qui s’affichent. La première page de résultats génère 75% des clics des internautes*. Il faut donc être dans les premiers pour être choisis.
  • Être identifié comme une référence dans son secteur : on fait davantage confiance à un site affiché dans les premiers résultats que sur les pages suivantes. Même si l’internaute ne clique pas immédiatement, il « imprime » mentalement le nom de l’organisme de formation.

Quelle est la différence entre le référencement payant et gratuit ?

  • Le référencement payant fonctionne sur le principe de la publicité. Le lien cliquable, auquel est associée la brique « Annonce » est mis en avant en haut des résultats de recherche. L’entreprise paie en fonction du nombre de clics sur sa publicité.

Intérêt : le référencement payant est pertinent pour pousser une offre ou une opération spéciale. L’impact est visible à court terme, le temps de la campagne publicitaire.

  • Le référencement naturel fonctionne sur un principe de notoriété et de popularité. Plus le lien est apprécié par les personnes qui cliquent dessus, plus il devient populaire. Et plus il est populaire, plus il est mis en avant par le moteur de recherche.

Intérêt : le référencement naturel participe à la visibilité de l’entreprise sur le long terme.

Que faut-il faire pour être populaire dans les moteurs de recherche ?

Les moteurs de recherche analysent le contenu de la page et les comportements de ceux qui cliquent sur la page. Pour devenir populaire et remonter en haut des résultats, il faut que :

  • Les informations de la page répondent parfaitement à la requête. Le moteur a pour mission de faire matcher des millions de requêtes à des millions de pages. Plus les informations d’une page sont structurées, cohérentes et complètes sur les termes de la requête, mieux elle sera positionnée dans les résultats. C’est ce qu’on appelle répondre à l’intention de recherche de l’internaute.
  • L’internaute manifeste son intérêt pour les informations trouvées. Lorsque l’internaute consulte une page et reste sur celle-ci, le moteur considère que le titre est conforme au contenu. Si un internaute clique et s’en va tout de suite, c’est que la page n’a pas répondu au besoin. Le titre de la page peut être trompeur. Si l’internaute reste 5 minutes sur la page et clique ensuite sur le lien « S’inscrire » ou « Appeler », c’est que la page a répondu à la requête/son besoin.

Comment bien choisir le titre principal de la page référencée ?

Le titre principal de la page est stratégique. Elle ne doit pas induire en erreur. Une mauvaise stratégie serait de vouloir faire apparaître une offre de formation alors que l’internaute cherche un article sur le sujet de la formation.

Si un internaute écrit « comment former ses équipes au management interculturel », on présume qu’il cherche un article et des conseils sur le sujet. S’il écrit « formation management interculturel », il est en quête d’une formation. Si une page intitulée « comment former ses équipes au management interculturel ? » pointe vers une proposition commerciale, l’internaute va certainement repartir, car ce n’est pas sa recherche actuelle. Cette page perd du crédit au regard des moteurs et n’est plus affichée en priorité.

Comment choisir le titre de la page et les sous-titres ?

C’est dans le back-office de son site internet qu’il faut définir une balise de titre et des sous-titres pour l’ensemble des contenus. Ces éléments sont indispensables pour le référencement naturel.

  • La balise Title est le titre principal d’une page web. Ce dernier décrit le contenu d’une page. Par la suite, le moteur de recherches traite l’information et est à même de positionner la page wev. La balise Title est le titre principal d’un document HTML, et ne doit pas être confondu avec le titre 1 d’un contenu. Par exemple, cela correspond au texte qui apparait dans les résultats de Google. Ici : « formation webmarketing et au référencement » à Lyon.
  • H1 : c’est le titre principal d’une page web . Il peut être différent de la balise Title, sans trop s’en éloigner.
  • H2 : c’est le premier niveau de sous-titre. Il peut y en avoir 4 ou 5 par exemple.
  • H3 : c’est le second niveau de sous-titre.
  • La balise meta description est une balise qui permet d’ajouter un court texte de description. Dans l’exemple ci-dessous, la balise Title correspond au titre : « Organisme de formation spécialisé en référencement naturel, etc. ».

Plus le texte est structuré en niveau H1, H2 et H2 et plus il sera lisible et compréhensible par un internaute qui cherche des informations et un contenu de qualité via les moteurs de recherches.

Notre recommandation : créer une page pour chaque formation

Pour se donner le maximum de chance d’être visible par les internautes lorsqu’ils effectuent une recherche sur une formation, il est nécessaire d’avoir une page par formation. Si votre organisme propose de nombreuses formations, vous pouvez optimiser pour le référencement naturel des pages par grandes catégories de formation, par exemple « Formation au management », « Formation à la gestion de projet », etc.

Une page sur une formation doit contenir toutes les informations utiles

Une fois sur la page de présentation de la formation, l’internaute n’aura pas envie de repartir si :

  • Le titre de la formation correspond à la requête tapée,
  • Le programme est présenté,
  • Le public est précisé,
  • Le lieu est indiqué,
  • Des dates des prochaines sessions sont annoncées,
  • Le prix est affiché,
  • Le financement par le CPF se voit facilement,
  • Les formateurs,
  • La pédagogie employée,
  • Un support PDF de présentation (pour utiliser en interne),
  • Les points forts de l’organisme.

Si toutes ces informations le satisfont, il aura envie d’aller plus loin, tout de suite. Les boutons pour une prise de contact immédiate sont conseillés comme « S’inscrire » ou « Nous contacter ».

A contrario, les pages d’un site-vitrine sont souvent mal référencées

Si les pages principales du site internet sont centrées sur la présentation de l’organisme de formation, le moteur ne les identifie pas comme étant utiles car elles ne répondent pas aux recherches des internautes, ce sont des pages supports à vos pages d’atterrissage. Il s’agit par exemple des pages : Qui sommes-nous ? – Notre méthodologie – Notre équipe – Formulaire de contact, etc. Aucun internaute ne cherche ces intitulés.
Une page qui liste toutes les formations ne répond pas à une requête précise et n’est donc pas privilégiée. Un programme au format PDF ne booste pas le référencement naturel de la page.

Les informations complémentaires sont là pour rassurer

Pour garder l’internaute sur sa page et ne pas lui donner l’idée de revenir en arrière, il doit être rassuré. Une fois les informations objectives recueillies (thème, durée, date, public, etc.) ce sont les éléments subjectifs qui entrent en jeu. La question qui émerge c’est « est-ce une bonne formation ? un bon organisme ? ». C’est là que des avis clients ou un témoignage, notamment en vidéo, donnent du crédit à l’offre proposée.

Utiliser les mots les plus recherchés pour mieux remonter dans les résultats

En tapant les premiers mots « formation management… » dans la barre de recherche, on voit les mots qui sont cherchés par les internautes. Cette fonctionnalité, appelée Google suggest, affiche des termes comme « formation management d’équipe / formation management de projet / formation management de transition, etc. ». Ces terminologies peuvent être utilisées pour sélectionner les termes de la formation qui doivent apparaître dans le titre de la formation ou sa présentation en quelques lignes. Par contre, sur une page complète, l’objectif n’est pas de répéter ces mots, mais au contraire d’employer un vocabulaire riche dans votre univers thématique.

D’autres indications de termes associés sont également affichées en pied de page :

Ce que les autres sites internet disent de vous est également important

La popularité des pages d’un site internet tient également compte de ce que disent les autres sites internet pour vous. Si un média parle de votre organisme de formation et qu’un lien est fait vers votre site internet, cela lui donne du crédit. Le moteur de recherche tient compte de cette popularité accordée par des médias de confiance. Une erreur serait d’aller chercher des liens de n’importe quel site. Au contraire, cela le pénalise.

Notre recommandation : demander à vos partenaires, participants et fournisseurs de parler de votre organisme de formation sur leur site internet et demandez-leur d’ajouter un lien vers votre site. Vous pouvez également répondre à des interviews dans les médias spécialisés de votre secteur afin d’améliorer votre notoriété.

* Source : “Google Organic CTR History” par Advanced Web Ranking

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend