Logo Digiformag
, Enquête, Formation professionnelle

Comment les organismes de formation peuvent-ils améliorer la relation avec les entreprises ?

Sommaire

Le secteur de la formation professionnelle est souvent analysé au travers du prisme des organismes de formation, mais qu’en est-il des entreprises ? En tant que clientes des prestations proposées par les organismes de formation, il est important de connaître leurs besoins, leurs contraintes et leurs enjeux, afin de leur proposer la formation la plus adaptée.

Avec la raréfaction des accès aux financements publics, elles sont nombreuses à repenser leurs liens avec leurs prestataires de formation. Pour un formateur, l’enjeu est pourtant majeur : trouver des clients et les fidéliser est le meilleur moyen de pérenniser leur activité. Alors comment proposer des prestations attractives pour les entreprises ?

A l’occasion du lancement de Skills.hr, notre nouvel extranet client, nous sommes allés au contact des responsables formation dans les entreprises afin de mieux comprendre la façon dont la formation est abordée de leur côté… Et en tirer d’intéressantes leçons pour les organismes de formation !

La formation : un sujet d’avenir pour les entreprises

Les entreprises sont formelles : la formation est au cœur de leur stratégie pour les années à venir. Nadège Orain, responsable formation chez RESO, résume en quoi la formation répond à 3 enjeux clés : “cela permet d’attirer de nouveaux talents au sein de l’entreprise, assurer une montée en compétences de chacun tout au long de sa carrière avec nous, et fidéliser nos collaborateurs”.

La formation comme levier de recrutement, c’est effectivement important, quel que soit le secteur de l’entreprise. Marie-Aude Cazin, chargée de communication et anciennement responsable des ressources humaines au sein du Crédit Mutuel Nord Europe reconnaît l’enjeu de communication : “en communication externe, la formation joue énormément dans la construction de la marque employeur.”

Quel que soit le domaine d’activité, la formation comme facteur d’attractivité va s’avérer clé : “dans notre secteur par exemple, il est extrêmement difficile de recruter des collaborateurs déjà compétents sur certains aspects très techniques du métier. Cette tendance ne va pas aller en s’améliorant : il va devenir crucial pour nous de former toutes les personnes qui arrivent dans l’entreprise car ce sera rare de recruter une personne compétente dès le départ” témoigne Nadège Orain.

Au sein de l’entreprise, la formation joue un rôle qui va au-delà de la simple montée au compétences. Pour Emeline Macé, RAF et responsable RH chez Caratelli : “c’est un outil au service du bien-être d’un collaborateur. De moins en moins de personnes veulent faire le genre de métier dont nous avons besoin, c’est donc important de penser la carrière d’un collaborateur afin de lui permettre de progresser en permanence. Par exemple, chez nous, le mentorat valorise le mentor et le mentoré : c’est une reconnaissance des compétences d’une personne et cela permet de se projeter sur du long terme avec l’entreprise.” Marie-Aude Cazin insiste également sur la valeur de la formation : “Certains collaborateurs perçoivent la formation comme un temps long qui les éloigne de leur activité opérationnelle, mais elle est au contraire au service des transformations de l’entreprise et de ses métiers. Et au-delà de la montée en compétences, elles sont également un moment privilégié pour relâcher la pression et se construire en tant qu’équipe.”

Comment créer une relation durable entre entreprises et organismes de formation ? 3 pistes pour faciliter la vie des équipes RH : 

La formation est donc au cœur des préoccupations des responsables RH mais de nombreux freins les empêchent encore d’en faire profiter pleinement leurs collaborateurs. Et si leur simplifier la vie était la clé d’une relation durable et qualitative entre organismes et formation et entreprises ?

Simplifier le sourcing des formations : 

Qu’il s’agisse de monter en compétences sur des métiers en tension ou d’affiner les soft skills de ses collaborateurs, trouver la bonne formation, au bon endroit, au bon moment est le problème principal des responsables formation. “Dès qu’on essaye de trouver des formations en inter entreprises spécifiques à notre secteur, ça devient immédiatement compliqué” selon Marie-Aude Cazin, dont les salariés sont toujours formés au travers du prisme spécifique du secteur de la banque-assurance. Pour Emeline Macé, c’est la même chose “Pour les formations réglementaires obligatoires qui mènent à des habilitations, nous avons notre liste d’organismes de formation de confiance. Mais dès qu’il s’agit de trouver des formations métier très spécifiques, il faut trouver l’organisme de formation et construire une relation avec lui sur le long terme.

👉 Quelles actions pour les OF ? 

Un bon référencement et un catalogue de formations clair sont indispensables pour faciliter l’expérience d’achat des entreprises ! Il faut noter également que les formations sont recherchées à la fois par les salariés, les managers et les responsables de formation. Une façon simple de leur simplifier la vie est encore de leur proposer différents supports en fonction de leur statut : un salarié sera ainsi ravi de pouvoir envoyer directement à son manager une présentation détaillée de la formation.

Proposer de nouveaux business models pour les formations non-réglementaires : 

Pour beaucoup d’entreprises, les formations réglementaires occupent l’intégralité de leur budget formation. Emeline Macé témoigne : “l’ensemble de notre enveloppe allouée par notre OPCO est utilisé pour des formations réglementaires : Caces, habilitation électrique, travail en hauteur… Il ne nous reste rien pour offrir à nos collaborateurs des formations qui leurs offrent l’opportunité d’évoluer réellement dans leur métier.”. Au Crédit Mutuel Nord Europe, afin de valoriser l’acquisition des soft skills, ils ont décidé de créer un laboratoire d’expérimentations internes : “Nous formons nos collaborateurs aux méthodes de codéveloppement et prévoyons en interne des temps dédiés pour des ateliers d’idéation et d’innovation.”

👉 Quelles actions pour les OF ?

De nouveaux modèles de formations permettent de s’adapter à ces besoins : du contenu sur étagère qu’ils pourront utiliser dans une académie interne, un abonnement avec des formations courtes chaque mois qui s’adaptent à chaque salarié, une alternance de formations et de sessions de consulting pour mettre en pratique… Ou même certaines modalités comme l’AFEST !

L’hybridation pour insérer de la formation plus facilement dans la vie des entreprises : 

Les entreprises ont conscience de l’importance d’intégrer du distanciel dans leur quotidien. Pour Nadège Orain : “dans une ère post-covid, nous avons conscience que le tout présentiel n’est plus la solution la plus pertinente : pour notre réseau dont les membres sont répartis partout en France, c’est une opportunité d’offrir plus de formations à nos collaborateurs !”. Marie-Aude Cazin, de son côté, a déjà commencé à mettre en place des formations hybrides avec un impact long terme : “nous avons développé des modules de 20 minutes qui touchent différents sujets. Nos collaborateurs peuvent se former à leur rythme et se réconcilier ainsi avec la formation !

👉 Quelles actions pour les OF ?

Synchrone, asynchrone, micro-learning, gamification, social learning… Les modalités sont variées pour s’adapter aux besoins de chaque entreprise ! 

 

Si les entreprises ont conscience que la formation est un enjeu d’avenir pour leur business, la plupart d’entre elles n’ont pas encore réussi à dépasser la contrainte des financements publics et des formations réglementaires pour former leurs salariés. Qu’à cela ne tienne, les responsables RH veulent que ça change ! L’avenir de la formation se jouera donc probablement entre les murs des entreprises où de nouveaux modes d’enseignement voient le jour : mentorat, onboarding… Pour les organismes de formation, c’est une opportunité pour trouver une place au sein de ces besoins d’accompagnement spécifiques.

Participer à notre prochain webinaire

Abonnez-vous à notre format papier

Digiformag Magazine - Edition 6 - Automne 2023

Formalerte : outil automatisé de veille pour la formation professionnelle

Newsletter

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Participez à notre enquête sur les OF et l'IA

 

Enquête l'IA va- t-elle impacter la vie des organismes de formation - Digiformag

Je participe à l’enquête !

Les plus lus

learning technologies 2024

Learning Technologies 2024 : l’IA au cœur de toutes les conversations !

Webinaire – Comment la V9 va impacter les OF sur la sous-traitance ?

sous traitant cpf

CPF : un plafond de 80 % autorisé en sous-traitance

nouveau décret sous traitance dans le cadre du cpf

Sous-traitance et CPF : la sortie du décret tant attendu !

ils ont dit non à Qualiopi

Ils ont dit NON à Qualiopi

Live Digiforma au Muséum d'Histoire naturelle

Retour sur le Live Digiforma 2023 : merci à tous !

Réforme de la formation : ce qui va changer d’ici 2022

OF > Comment rendre vos formations éligibles au CPF ?

Créer sa première formation professionnelle

Créer son organisme de formation professionnelle

titre certifié au RNCP

Qu’est-ce qu’un titre certifié et comment l’enregistrer au RNCP ?

résumé des 7 critères Qualiopi

Les 7 critères de Qualiopi : ce qu’il faut savoir

© 2024 Digiformag – Le magazine / blog de la formation pour organismes et formateurs par Digiforma – Tous droits réservés | Mentions légales | Contact