Réforme Formation

La réforme va-t-elle tuer les formateurs indépendants et petits organismes de formation ?

La réforme de la formation professionnelle promulguée en septembre 2018 va inciter les CFI [1] et petits organismes de formation à obtenir des certifications et à créer des parcours pédagogiques individualisés.

Quelles sont les solutions permettant à ces acteurs de répondre à ces nouveaux enjeux ? Quels sont les dangers et opportunités de cette réforme pour les CFI et petits organismes de formation ? Pour répondre à ces questions, Digiformag a interrogé Martine Guerin, président de SYCFI [2]

Mise à jour du 9 avril 2020 : l’entrée en vigueur de Qualiopi, certification nécessaire pour bénéficier de financements publics et paritaires, a été repoussée au 1er janvier 2022 (prévue initialement le 1er janvier 2021) conformément aux mesures annoncées dans l’Ordonnance n° 2020-387 du 1er avril 2020.

Certification : tous les OF ne sont pas égaux 

Le coût lié à une démarche de certification a pendant longtemps été un sujet ignoré. Or, ce coût ne peut être le même pour tous les dispensateurs de la formation.

En effet, qui dit certification dit audit réalisé par un organisme habilité. Ce dernier peut très vite s’avérer onéreux tant sur le plan financier, matériel qu’humain comme le confirme Martine Guérin. « Imaginez un formateur indépendant qui travaille seul et est souvent en déplacement. Non seulement, il devra bloquer un créneau pour recevoir un auditeur, mais cela représentera de surcroît un investissement, car les audits peuvent coûter cher. De plus, la durée d’une certification est en moyenne de 3 ans. Il devra donc renouveler le processus tous les 3 ans ! Enfin, la constitution d’un dossier prend du temps et tous les OF ne sont pas égaux. Un mastodonte tel que Demos ou Cegos qui disposent des ressources humaines nécessaires pour se consacrer à cette seule la tâche et qui ont les moyens d’être audités à chaque fois que leur certification arrive à échéance. »

Le SYCFI a souhaité alerter le ministère du travail sur cette inégalité et a publié un communiqué de presse en mars dernier exigeant du ministère du Travail à prendre des mesures concrètes pour ne pas handicaper les CFI et petits organismes de formation. C’est une demande que semble avoir écouté le cabinet de Muriel Pénicaud qui a assuré que des modalités d’audit seraient prises en compte en fonction de différents critères dont le chiffre d’affaires annuels réalisé par l’OF.

Ces mesures sont-elles suffisantes pour assurer un « meilleur équilibre des forces » entre les petits et plus grands acteurs de la formation professionnelle ? Rien n’est moins sûr, car en matière de qualité, le DataDock sera bientôt remplacé par un référentiel national unique.

Si le DataDock portait sur les preuves de mise en place d’une démarche qualité et exigeait ainsi la production de documents spécifiques à la formation (contrat de formation, convention de formation), le nouveau référentiel qualité va beaucoup loin.

En effet, les audits porteront sur la manière dont travaillent les organismes de formation et leurs capacités à améliorer leurs formations par le traitement des réclamations et des appréciations.

Outre l’aspect financier, l’obligation de certification va contraindre les CFI et formateurs indépendants à monter en compétences afin de développer un véritable management de la qualité.

Cette mise en œuvre va nécessiter le déploiement d’un accompagnement spécifique de la part des pouvoirs publics. Cette mission sera d’ailleurs confiée aux nouveaux opérateurs de compétences : les OPCO.

Sur ce sujet, le SYCFI se montre prudent et réaliste sur le périmètre d’action des OPCO « Les OPCO seront trop peu nombreux pour assurer cette mission et ils ne pourront à eux seuls délivrer des conseils individualisés à tous les organismes de formation. Ils seront donc dans l’obligation de déléguer ces missions et de faire appel à des consultants externes ».

Se former d’abord, se « digitaliser » ensuite

Le premier changement introduit par la réforme de la formation professionnelle concerne la redéfinition de l’action de formation.

Cette dernière prend en compte de nouvelles modalités de formation : la formation en situation de travail (AFEST), la formation en présentiel et la formation à distance. Le e-learning est par conséquent officiellement reconnu par le gouvernement.

Le e-learning est un enjeu majeur pour les CFI et petits organismes de formation. Pourtant, une partie d’entre eux ont à peine commencé leur transformation digitale ?

Comment créer des parcours de Blended Learning ou des modules de e-learning lorsque ces acteurs ont à peine commencé à dématérialiser leurs documents pédagogiques et administratifs ? Pour Martine Guérin, la priorité est de former les CFI au e-learning « nous proposons des formations en e-learning afin de permettre à nos adhérents, mais également à tous les participants de nos programmes de disposer des bases nécessaires pour créer des programmes de formation e-learning ».

En outre, on ne cessera jamais de rappeler à quel point ce ne sont pas les outils ou les logiciels utilisés qui permettent de digitaliser son activité de formation, mais bien de disposer d’une stratégie en matière d’e-learning.

En effet, penser qu’il suffit de transposer une formation en présentiel en une formation à distance est une erreur (à ce titre, nous vous invitons à consulter notre article dédié aux erreurs les plus fréquentes sur la création de formation en e-learning), car le parcours pédagogique de l’apprenant est différent selon qu’il s’agisse d’une formation à distance ou en présentiel.

En outre, les mécanismes mis en place pour susciter la motivation chez un stagiaire sont différents si ce dernier se trouve dans une salle de cours ou chez lui derrière un écran d’ordinateur.

Tous ces aspects sont à prendre en compte et là encore, tous les organismes de formation ne disposent pas des mêmes moyens pour digitaliser leurs parcours de formation.

Les acteurs les plus importants sont à même de recruter des collaborateurs dédiés à cette mission et proposent depuis plusieurs années déjà des parcours en Blended Learning.

Certains ont déjà investi dans des technologies leur permettant de concevoir des modules e-learning.

Chez Digiformag, nous sommes convaincus de la nécessité de former et d’accompagner les petits organismes de formation et formateurs indépendants à numériser leurs parcours de formation

Mais, nous sommes également persuadés que les outils et logiciels actuels sont bien trop onéreux et complexes à utiliser pour les plus petits organismes de formation.

Il sera donc nécessaire de concevoir des solutions e-learning accessibles en termes de tarifs et capables de répondre à leurs besoins.

L’union fait la force

Pour les CFI et petits organismes de formation, l’enjeu est de nouer des synergies avec d’autres acteurs de la formation professionnelle afin de pouvoir répondre aux exigences de la réforme tout en demeurant compétitif et rentable.

La loi « Avenir professionnel » considère désormais que la VAE (validation des acquis d’expérience) et les bilans de compétences relèvent de la formation professionnelle. Les centres de formation ou de coaching qui proposaient ce type de prestations n’étaient pas forcément habilités à répondre aux exigences de certification ou encore à proposer un parcours pédagogique individualisé.

Le passage d’un plan de formation à un plan de développement des compétences va justement inciter les CFI et petits organismes de formation à individualiser toutes les formations proposées. Selon Martine Guérin, c’est une nouvelle approche de la formation qui est en train d’émerger « Avec cette nouvelle la réforme, le formateur ne peut plus se contenter de créer un programme de formation pour former par exemples des managers à la prise de décisions. Il doit également créer un parcours pédagogique pour chacun des apprenants et faire en sorte que cette formation puisse s’intégrer dans le plan de carrière pour tous les stagiaires. Le formateur de demain devra disposer de nouvelles compétences RH afin de pouvoir développer l’employabilité des salariés d’une entreprise. Il sera donc dans l’obligation de se former pour acquérir ces nouvelles compétences ou de s’associer avec d’autres personnes qui ont déjà acquis ces compétences ».

Cette nécessité de conclure des partenariats est d’autant plus importante qu’elle peut s’avérer délicate pour certains formateurs indépendants habitués à travailler seuls et peu enclins à collaborer avec de nouveaux venus

De plus, les nouvelles réglementations prévues par par la loi ne concernent que les formations financées par les dispositifs et aides publics.

Certains formateurs pourraient donc être amenés à croire que l’obligation de certification ne les concernent pas car leurs clients peuvent se passer de fonds publics.

Et pourtant ! Les financements pour la formation professionnelle sont nombreux et la réforme vise à faciliter l’accès aux formations aux publics concernés.

Ainsi, l’application CPF va simplifier la recherche et l’inscription à une formation. Cela va certainement inciter plus d’actifs à l’utiliser.

La présidente du SYCFI est convaincue que cette réforme n’épargnera aucun formateur « Certains formateurs pensent que parce qu’ils ont suffisamment de clients aujourd’hui qui financent eux-mêmes leurs formations, ils n’auront pas besoin de se plier aux nouvelles exigences de la loi et c’est une erreur ! Et si demain votre client décidait de mobiliser son CPF, de se faire financer par France Compétences ou simplement de se montrer plus exigeant et de réclamer que son prestataire soit certifié ? Il est impératif de se former au e-e-elarning et de commencer dès maintenant une démarche de certification. Il en va de la pérennité de votre activité ».


[1] CFI = Consultants formateurs indépendants


[2] Syndicat des Consultants – Formateurs indépendants

Titulaire d’un master 2 en communication digitale à l’INSEEC Paris, je me suis très vite spécialisée dans la rédaction de contenus optimisés et dans l’animation de communautés en ligne. Après avoir travaillé pour des acteurs IT et B2C, j’ai découvert le monde fascinant de la formation professionnelle et défini des stratégies marketing pour des organismes de formation. Sur Digiformag, je vous propose de décrypter et d’analyser les impacts de la réforme de la formation professionnelle sur les organismes de formation.

15 Comments

    1. Merci beaucoup Cécile 🙂 Nous sommes ravis que le sujet de l’article vous plaise.

    2. Merci Sarah de nous transmettre et de nous informer de ce qui apparemment deviendra une nécessité…

      1. Bonjour Souad,

        C’est la moindre des choses que l’on puisse faire pour notre lectorat : l’informer et l’aider à se préparer aux enjeux qui arrivent ! Effectivement, la certification Qualiopi va devenir obligatoire pour tous les OF qui souhaitent bénéficier de fonds publics & partiaires.

        Avez-vous commencé votre démarche de certification ?

        A bientôt sur Digiformag 😉

  1. Bonjour,
    je suis formateur pour le data dock et le label “qualité auto-école”, je mets en place les “process” et laisse le soin au OF de ce certifier suite aux deux jours. J’attends de voir la réforme de France compétence et mettre en place une formation similaire à celle que je propose pour le Datadock, Digiforma prévoit-il de mettre en place des formations en partenariat avec des OF pour les certifications de france compétence ?
    Formation “Gérer un organisme de formation”
    J’attends un peu mais je pense mettre en place des formations en e-learning avec Digiforma.
    Peut-on gérer une formation de e-learning a 100% sur Digiforma et proposez vous tripe intégré ?
    Super article, il est évident qu’avec ce genre d’article (bordé SEO) et les services que vous proposez, Digiforma devrait devenir incontournable d’ici 2 à 3 ans.
    Bien à vous

    1. Bonjour Nicolas,
      Merci beaucoup pour votre commentaire ! Digiforma n’est pas un organisme de formation mais un logiciel de gestion de la formation pour les professionnels de la formation. Nous ne mettons pas en place de formations. Cependant, notre outil vous permet tout à fait de créer des modules e-learning et de les paramétrer. Pour les partenariats, il est possible de réfléchir à des offres en vous contactant par MP via votre adresse e-mail.

  2. Bonjour Sarah, merci pour votre engagement .
    Notre organisme de formation École de la Respiration Sandra-Romond, est en recherche d’une personne compétente pour nous accompagner sur ce travail de Certification Qualiopi 2021 , nous sommes certifiés Datadock, Nous sommes essentiellement sur la formation dédiée aux artistes . Avez vous une idée vers qui nous pourrions nous adresser pour trouver une personne compétente s’il vous plaît ? quel genre de profil professionnel? quel diplôme ?
    Merci pour votre attention
    Cordialement

    Catherine Rétoré

    1. Bonjour Catherine,

      Merci beaucoup pour votre commentaire. Vous avez raison de vouloir vous préparer à la certification QUALIOPI car le Datadock n’est valable que jusqu’à fin décembre 2020.

      Nous ne fournissons pas pour le moment d’accompagnement à la certification mais nous pouvons vous orienter vers un accompagnement délivré par l’un de nos partenaires :

      • OK Solutions. Nous travaillons plus particulièrement avec Valérie Gonzalez. Vous pouvez consulter son site internet : http://www.oksolution.fr ou encore la contacter par e-mail : valerie@oksolution.fr. Sa structure couvre le territoire Provence-Alpes-Côte d’Azur mais elle est également à même de travailler à distance.

      • Réadactions dont notre contact est Aurélie Fonta, vous pouvez la contacter par e-mail contact@readaction.fr ou consulter son site internet : http://www.readaction.fr. Sa structure couvre le territoire Gironde – Nouvelle Aquitaine mais elle peut aussi intervenir à distance.

      N’hésitez pas à consulter notre dossier dédié au décryptage des 7 critères qualité : https://www.digiformag.com/actualite-formation/reforme-formation-professionnelle/le-7-criteres-de-qualiopi-ce-quil-faut-savoir/

      Bonne chance 🍀 et à très bientôt sur Digiformag

  3. Bonjour
    Vous me confirmez que les OPCO demain ne pourront pas financer les OF qui n’ont pas obtenu la certification qualiopi?
    Alors qu’à ce jour certains PCO finacenet sans que l’OF soit Datadocké!
    merci de votre retour

    1. Bonjour Esposito,

      Je vous confirme qu’à partir du 1er janvier 2021, vous ne pourrez plus avoir de financement publics ou paritaires si vous n’êtes pas certifié, ce qui comprends la certification Qualiopi, RNCP ou répertoire spécifique.
      A très bientôt sur Digiformag !

  4. Bonjour,
    je suis formateur et je travail exclusivement pour des centre de formations, je ne vois pas l’utilité de cette certification qui de plus va coûter, un auto entrepreneur ne représente pas la même configuration qu’un centre de formation classique il aurait été plus intéressent de présenter 2 types de certification,je pense en tous cas.
    merci

    1. Merci Walter pour votre retour, en effet, dans les pratiques actuelles cela à moins d’intérêt, cependant sachez que du point de vue strictement légal, les formateurs doivent suivre les mêmes règles que les OF. C’est vraie que cette situation pourrait être éclaircie vis-à-vis du statut du formateur.

  5. Merci pour cet articles et vos articles toujours très intéressant. en tant que dirigeante d’un OF, et travaillant avec des formateurs indépendants en sous traitance, la plupart pensent qu’il ne sont pas concernés par Qualiopi si ils travaillent pour un OF certifié. ce qui n’est évidemment pas le cas.
    Pourriez vous me donner un article ou texte qui le précise clairement afin de leur transmettre . merci beaucoup.

    et je vous contacte en MP pour les outils en E Learning

    1. Bonjour Novacap Formation,

      Avez-vous eu une réponse concernant ce sujet ?
      Car après analyse du référentiel, aucun indicateur ne stipule qu’un prestataire aient à se faire certifier. En effet, l’indicateur 27 n’exige pas d’un prestataire qu’il soit certifié.

      J’aimerais échanger votre point de vue sur la question, n’hésitez pas à m’envoyer un mail (johan.gomez90@gmail.com) ou bien me contacter par téléphone portable 06 58 22 37 47.

      Bien à vous

      1. Bonjour Johan,

        L’obligation d’obtention de cette certification figure sur la loi “Avenir professionnel” et non dans le référentiel. Ce dernier est un document qui détaille les critères et indicateurs à respecter pour obtenir ladite certification.

        L’obligation de certification est toutefois relative car elle ne concerne que les formations financées par des fonds publics ou paritaires, autrement dit, cela ne concerne pas les fonds personnels des apprenants ou les fonds propres des entreprises.

        N’hésitez pas à nous dire quels sont les sujets que vous souhaiteriez traiter avec nous.

        Merci de votre retour et à très bientôt !

Send this to a friend