Communication

Formatrice, formateur : n’ayez plus honte de votre profil LinkedIn et faites-en un atout

Ce n’est pas parce que l’on est bon dans son métier de formatrice ou de formateur, que l’on sait le dire ou le montrer sur son profil LinkedIn. Ce serait pourtant dommage de s’en priver. Investissez 3 heures de votre temps (pause comprise) pour un premier lifting. Vous verrez, ce sera un poids en moins sur le cœur et que du bonus pour votre image de marque. Et il est même possible que vous y preniez goût.

Votre profil doit rassurer ceux qui vous connaissent déjà et donner envie à ceux qui vous trouvent, parfois un peu par hasard, d’engager le contact.

1- Qui consulte votre profil LinkedIn ?

Ceux qui vous connaissent déjà

Tous vos contacts professionnels sont susceptibles de regarder votre profil LinkedIn pour en savoir plus sur vous, avoir une précision sur votre parcours ou transmettre des infos à leur propres interlocuteurs. Quelques exemples.

Vous commercialisez des formations, en tant qu’organisme de formation ou comme mateur indépendant ? Ils regardent votre profil :

  • Les services RH qui sélectionnent les prestataires de formation et pilotent leur financement,
  • Les services Achats qui référencent les prestataires,
  • Les opérationnels qui commandent la formation pour les équipes,
  • Les formateurs ou formatrices que vous contactez pour travailler avec vous,
  • Si vous recrutez : les candidats avant de postuler,
  • Les financeurs institutionnels de la formation (Pôle emploi, Opco…),
  • Les prescripteurs de formation : collectivités locales, presse et médias, écoles…

Vous animez des formations ? Ils regardent votre profil :

  • Les acheteurs de formation quand votre nom est dans le programme,
  • Les inscrits à vos formations quand ils ont le nom du formateur / de la formatrice,
  • Les participants pendant la formation (sur leur téléphone portable) s’ils doutent de ce que vous dites,
  • Le réseau professionnel de tous ceux qui vous recommandent.

Ceux qui vous découvrent sur LinkedIn

LinkedIn est devenu une plate-forme de référence pour sourcer des compétences et des expertises. Lorsque votre profil correspond aux mots clés tapés, vous pouvez :

  • Apparaître dans les résultats de recherche,
  • Être cliqué,
  • Recevoir une demande de contact,
  • Être interpellé en commentaire dans une discussion…

Chaque point de contact peut s’avérer devenir une belle opportunité professionnelle. Répondez présent, et sous votre meilleur jour.

2- Construisez vos indicateurs de progression

Fixez vos objectifs

À chacun ses objectifs business, en voici quelques-uns quant à votre profil LinkedIn.

  • Avoir des demandes de contact qualifiés (qui sont dans votre cible).
  • Être davantage trouvé grâce aux recherches faites sur LinkedIn.
  • Être trouvé pour de bonnes raisons (sur les bons mots clés).
  • Augmenter votre taux de réponse lorsque vous faites des demandes de contacts.

Ce que vous disent les statistiques LinkedIn

LinkedIn vous fournit des données avec lesquelles vous pouvez créer un tableau (même à la main) en indiquant chaque semaine :

  • Le nombre de personnes qui ont consulté votre profil. Ils ont cliqué dessus.
  • Le nombre de fois que votre profil est remonté dans les résultats de recherche. Certains ont cliqué, d’autres pas.
  • Le nombre de vues de vos Posts.

Les 3 premiers chiffres sont accessibles en cliquant sur « Tableau de bord » que vous trouvez dans votre profil sous la rubrique Infos. Vous seul le voyez.

Complétez ces chiffres avec :

  • Le nombre de demandes de contact reçues.
  • Le nombre de demandes de contact qualifiées (c’est à vous de juger).
  • Le nombre de personnes qui ont accepté votre demande de contact (ce sont eux qui jugent de la pertinence).

Important : modifiez votre profil sans que cela se voit

Pendant la phase de transformation de votre profil, mettez en sommeil les notifications à votre réseau.

Cliquez sur : « Vous », « Préférences et Confidentialité », « Comment les autres voient votre activité », « Partagez les changements de poste » puis « Non ».

3- Préparez vos mots clés pour marquer votre différence

Les textes de votre profil LinkedIn doivent marier des terminologies attendues sur votre secteur avec une sémantique qui vous est propre, qui marque votre différence.

Quels mots clés ?

A ceux qui vous viennent spontanément, s’ajoutent les termes des personnes qui font les recherches. Toutes ne partagent peut-être pas votre vocabulaire mais recherchent pour autant des prestations que vous proposez. Vous ne pouvez pas être dans la tête de toutes les personnes qui cherchent des informations qui pourraient mener à vous.

Utilisez les outils Google qui servent au référencement naturel pour identifier les termes associés aux recherches de l’internaute : management, management d’équipe, management interculturel…

N’hésitez pas à relire l’article à ce sujet : Comment faire référencer ses formations sur le moteur de recherche Google ?

Dans la case « Apparition dans les moteurs de recherche » dans votre tableau de bord, vous avez les principaux mots-clés qui ont mené les membres de LinkedIn sur votre profil. Si ces mots sont très différents des compétences que vous offrez, c’est qu’il y a un hic et qu’il faut faire des modifications.

Où intégrer les mots clés ?

Ils se placent à quatre endroits principaux :

  • Dans le titre de votre profil,
  • Dans la rubrique Infos,
  • Dans les titres de vos expériences,
  • Dans la description de vos expériences.

Comment optimiser intelligemment ?

Le but n’est pas de « bourrer » votre profil en répétant le maximum de fois les mots clés principaux, au contraire. Exploitez tous les espaces pour utiliser des synonymes d’une part et répondre aux différentes intentions des personnes qui font des recherches. Ajoutez des termes qui vous sont propres et qui reflètent votre marque personnelle, ou celle de votre structure.

4- Titre du profil, rubrique Infos et expériences professionnelles

Tout se joue, ou presque, à la lecture du titre du profil, de la rubrique Infos et de votre expérience actuelle. A partir de cela, on va se décider à aller plus loin, ou pas. Les visuels comptent aussi (cf-ci-dessous).

Le titre du profil est le plus important : rédigez-le en dernier

Lorsque vous aurez positionné tout ce que vous avez à dire (sans vouloir tout mettre) dans votre profil, ce qui doit apparaître en tête d’affiche vous sautera aux yeux. C’est votre slogan. Ce titre peut être différent du titre de votre expérience actuelle. Vous pouvez le compléter d’une ou deux thématiques et oser une pointe d’audace pour sortir du lot.

La rubrique Infos : concevez-la comme votre pitch

Rédigez le texte à placer ici juste avant le titre de votre profil. Concevez la comme un elevator pitch qui passe en toute occasion, sans présumer à qui vous avez à faire. La rubrique ne doit pas être redondante ni avec le titre de votre profil, ni avec le détail de vos expériences.

Votre expérience actuelle

Concevez la description de ce que vous faites aujourd’hui en vous demandant ce que vous aimeriez que l’on dise de vous dans une soirée réseau. Vous exposez vos compétences en les reliant directement aux bénéfices attendus par les clients ou participants de la formation. Cette description est intimement liée à votre offre de services actuelle mais sans la répéter.

Sur votre profil, vous parlez de vous et pas de votre entreprise

A cet endroit de votre profil, préférez une présentation de ce que vous faites plutôt que de l’entreprise pour laquelle vous travaillez ou que vous dirigez. Les informations sur l’entreprise se positionnent ailleurs. Il peut y avoir des recoupements, mais pas de copier-coller.

Votre propre « branding » est au service du « branding » de votre entreprise, et vice-et-versa si tout cela est bien fait.

Vos expériences précédentes

Les titres sont précis et complets. « Chef de projet » tout seul ne dit pas grand-chose. Vous pouvez associer le secteur d’activité de l’entreprise ou vos spécialités.

Si vous avez exercé des fonctions proches, variez légèrement les intitulés pour optimiser vos chances d’être trouvé grâce à des formulations différentes. Plus vous en dites dans le titre de l’expérience, plus le lecteur sait si cela va lui être utile de rentrer dans le détail.

Le descriptif de vos expériences précédentes est un discours de preuves pour crédibiliser qui vous êtes aujourd’hui. Enlevez les adjectifs et indiquez des éléments chiffrés. Management d’une équipe (2 ou 30 personnes ?), développement à l’international (l’Espagne ou l’Asie du Sud Est ?).

Tout ce qui ne participe pas à votre image professionnelle actuelle doit être enlevé ou résumé. Un descriptif de 2 ou 3 lignes sur une expérience d’il y a 10 ou 15 ans suffit souvent.

Coordonnées

Cela peut aller de soi, et pourtant. Mentionner son numéro de portable dans la rubrique Coordonnées maximise les chances d’être contacté pour une opportunité professionnelle. Si vous êtes vraiment débordé d’appels, vous pourrez toujours le retirer.

Créer un lien direct vers son site internet

Vous pouvez faciliter la connexion entre votre profil LinkedIn et votre site internet en ajoutant un lien dans la case « Médias » lorsque vous créez ou modifiez votre expérience. Vous avez également cette possibilité dans la rubrique « Infos ». C’est notamment utile si vous n’avez pas de page Entreprise sur LinkedIn.

5- Portrait, photo d’Arrière-plan et logos

Faisons court.

  • Une photo professionnelle vous montre sous votre meilleur jour.
  • Utilisez la « Photo d’Arrière-plan », plutôt que de la laisser en bleu, en mettant en avant un visuel lié à vos compétences / votre entreprise.
  • Avec de jolis logos, un profil est plus beau.

Si l’entreprise ou l’Université que vous mentionnez dans votre profil n’a pas de page sur LinkedIn, un logo gris remonte. Vérifiez régulièrement car certaines écoles s’y mettent peu à peu. Si vous avez une page Entreprise, le logo doit remonter en face de l’expérience associée.

 6- Rubrique par rubrique : partagez le meilleur de vous-même

Solliciter et donner des recommandations ?

  • Vous en demandez ? C’est une bonne idée… mais vous devez accepter la part d’inconnu associée. Le texte ne sera peut-être pas ce que vous auriez souhaité. Si vous ne le publiez pas, vous prenez le risque de vexer la personne sollicitée.
  • Vous en donnez ? Si vous en recevez, vous serez certainement sollicité pour en rédiger en retour. Pourquoi pas ? Mais préparez-vous à ce que des personnes à qui vous ne souhaitez pas en donner vous en fasse la demande. Si vous savez dire non, tout ira bien.

Organisations et Expérience de bénévolat

Les activités bénévoles / associatives mentionnées doivent dire quelque chose de vous qui sert votre image professionnelle. Préférez la rubrique Expérience de bénévolat pour les associations dans lesquels vous investissez du temps, par exemple en étant membre du bureau. Lorsque vous êtes simple membre d’un réseau professionnel, préférez la rubrique Organisations.

Formation et Certifications

Tout n’est pas à archiver dans la rubrique Formation. Privilégiez vos formations initiales principales qui constituent votre socle et vos derniers cursus en formation continue qui vous donnent du crédit pour votre offre actuelle. 

Dans la rubrique Licences et Certifications, l’idée est d’y associer l’ID de la certification avant de pouvoir attester de sa réussite. C’est notamment le cas pour les Mooc.

Vous pouvez inciter vos participants à mettre en valeur sur leurs propres profils LinkedIn les formations auxquelles ils ont pris part avec vous.

Publications

Les livres écrits ou co-écrits sont les bienvenus dans cette rubrique ainsi que les tribunes publiées dans des magazines et journaux. Évitez de mentionner vos articles sur vos propres supports (site internet/blog) ou des publications sponsorisées.

Langues

Les langues réellement maîtrisées sont à mentionner. Si vous délivrez vos formations dans une langue étrangère, faites remonter l’information bien en haut de votre profil.

7- Vous avez (enfin) le profil LinkedIn que vous méritez (vraiment)

Vous êtes fier comme un pape de votre profil LinkedIn ? Vous pouvez alors (plus que jamais) :

  • Mettre un lien vers LinkedIn dans votre signature mail et/ou sur votre site internet.
  • Multiplier les interactions : likes, partages et commentaires sur les publications de votre réseau.
  • Élaborer une stratégie de création et de diffusion de contenu sur votre fil d’actualité et sur le blog interne à LinkedIn.
  • Entretenir votre réseau avec vos clients / vos participants en prenant une fois par an des nouvelles via la messagerie de LinkedIn.
  • Solliciter tout naturellement des demandes de contact lorsque vous avez initié des échanges lors d’un événement professionnel.
  • Élaborer une stratégie de développement commercial grâce à LinkedIn.

Et bien d’autres encore…  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend