Communication

Pour remplir vos formations à la rentrée : soignez maintenant votre communication

La rentrée de septembre n’est pas réservée aux écoliers. Pendant les vacances, beaucoup rêvent de changer de métier… Une fois les valises déballées, c’est l’heure de la chasse à la bonne formation pour ceux qui sont en quête d’évolution professionnelle. Leur objectif : passer de l’envie à l’action. C’est là que votre organisme doit être visible.

Le marché de la formation se transforme avec un rééquilibrage entre le BtoB et le BtoC. Grâce au CPF (Compte personnel de formation), on devient tous des acheteurs de formation. Les parcours de quelques jours sont particulièrement privilégiés pour franchir des caps professionnels à son rythme. Pour que vous soyez repéré par ceux qui sont en quête d’une offre de formation, une communication multi-canale, sur différents supports est de mise. Tour d’horizon de vos leviers d’actions pour asseoir votre légitimité sur le court et le long terme.

Réseaux sociaux : impossible de passer à côté

Ils sont devenus un espace à part entière d’accès à l’information. Les utilisateurs s’en saisissent de différentes façons :

  • Ils voient passer vos contenus dans leur fil d’actualité LinkedIn, Twitter ou Facebook. Ils peuvent être attirés et y jeter un œil.
  • Ils ont recours aux moteurs de recherche internes aux plates-formes pour partir en quête d’une formation.
  • Ils ont entendu parler de vous et souhaitent valider une impression générale.

Vous ne pouvez être sur les réseaux sociaux. Le mot d’ordre est de faire peu, mais bien. Nos explications :

« Comment être visible pour promouvoir son offre de formation ? »

« LinkedIn, Twitter, Facebook : s’investir sur un, deux ou trois réseaux sociaux ? »

Profil LinkedIn : vous êtes l’ambassadeur de l’offre de formation

La formation est une affaire d’échanges, de transferts de compétences et d’interactions entre des personnes : intervenant.e.s et participant.e.s. Vous dirigez un organisme de formation, êtes formateur indépendant, ou intervenez pour plusieurs structures, vous portez l’image de l’offre de formation.

Que ce soit au moment du choix de la formation ou pendant les sessions, consulter le profil LinkedIn de l’interlocuteur avec lequel on initie des contacts et devenu un réflexe, presque un tic. Évitez de créer de la déception en arborant un profil qui n’est pas à la hauteur de vos expertises. Mettez en avant tout ce qui fait vos forces et votre singularité pour poser la relation pédagogique sur de bonnes bases.

Prenez les devants : « N’ayez plus honte de votre profil LinkedIn et faites-en un atout ».

Référencement sur Google : soyez trouvé par ceux qui cherchent activement

Malgré le boom des réseaux sociaux, les moteurs de recherche, Google en tête, restent une place forte de la quête d’informations. Quand on tape une requête , on est déjà avancé dans ses démarches, prêt à passer à l’action et, si tout se passe bien, à passer commande.

Google favorise les pages internet qui rendent service et répondent exactement à l’intention exprimée. Concrètement pour les organismes de formation : un article sur votre blog sur votre expertise ne doit pas se confondre avec la présentation d’une formation.

Pour maximiser vos chances de remonter dans les premiers résultats, vous devez notamment : sélectionner les bons mots clés, créer une page par formation, soigner vos Balise Title et meta description, travailler la qualité des informations proposées, être connu et reconnu par des sites de référence comme les médias…

Prenez le chantier à bras le corps : « Comment faire référencer ses formations sur le moteur de recherche Google ? »

E-mailing : soyez pro en utilisant un logiciel spécialisé

 L’e-mailing vous permet :

  • d’envoyer des informations à ceux qui ont démontré de l’intérêt pour vos activités en téléchargeant un livre blanc ou en s’inscrivant à votre newsletter
  • d’entretenir le lien avec ceux qui vous connaissent déjà, notamment les participants et les acheteurs de formation, lorsqu’ils sont différents.

On ne s’adresse pas à toutes ces cibles de la même façon ni au même moment. Pour construire une stratégie de webmarketing qui porte réellement ses fruits, dites adieu à un envoi par une boîte e-mail classique. Un outil spécialisé vous offre de : gagner du temps, augmenter votre taux d’ouverture, faire du sur mesure, scénariser les contenus, soigner le design, constituer une base de contacts qualifiés, disposer de données chiffrées à analyser…

Pour être convaincu : « 10 raisons d’utiliser un logiciel d’e-mailing ».

Relations presse : soyez visible là où l’on ne vous attend pas

Le multi-canal ne passe pas que par le digital. La communication repose sur trois piliers : « owned », « paid », « earned » :

  • Owned : les supports que l’on crée et dont on dispose sont principalement son site internet. Vous avez certes la main sur les pages et comptes sur les réseaux sociaux, mais ils ne vous appartiennent pas et tout peut être remis en cause sans vous consulter.
  • Paid : les plates-formes sur lesquelles on achète de la publicité pour être visible. Il s’agit des réseaux sociaux au sens général et des médias (sites de presse, journaux, télé, radio). L’échelle des budgets à investir va de quelques dizaines d’euros à plusieurs milliers selon le dispositif.
  • Earned : ce sont les articles qui parlent de vous, sans que vous ayez à payer pour y être présent.

C’est très valorisant et utile :

  • Vous êtes identifiés par des lecteurs ou auditeurs qui ne vous connaissent pas encore, ou qui entendent à nouveau parler de vous.
  • Vous pouvez citer une partie du reportage (mais sans le reprendre intégralement) sur votre site internet.
  • Une diffusion presse est un contenu fort à partager sur les réseaux sociaux.
  • Un lien du média vers votre site booste votre référencement.

Un coup de téléphone d’un journaliste, sans que vous n’ayez rien fait pour cela, c’est possible, mais assez rare. Une pro-activité est nécessaire pour que vous soyez considéré comme une source d’informations à valeur ajoutée, et donc sollicité sur vos sujets phares.

Votre intérêt final est commercial, mais la démarche pour y arriver est à l’opposé. À vous d’emprunter des codes propres aux médias.

Partant pour vous lancer ? Lisez : « Pourquoi et comment faire des relations presse ? »

Votre carnet de commandes s’envole ? Préparez-vous à recruter

On sait quel budget et quelle énergie on investit pour se faire connaître, on ne peut jamais prédire des fruits que cela portera. Même avec de l’expérience, il y a de nombreux facteurs que l’on ne contrôle pas. D’où l’intérêt de s’occuper régulièrement du sujet et non par à-coups.

Si les demandes de formation pleuvent, vous devez être capables de les gérer à trois niveaux : répondre à toutes les sollicitations, accompagner la recherche de financement et délivrer la formation. Vous et/ou votre équipe en place pouvez facilement être débordés… et perdre des opportunités. Ce qui n’est ni bon pour votre volume d’affaires annuel, ni pour votre réputation.

Soyez prêt à encaisser une hausse de charge : repérez des formateurs et formatrices avec lesquelles travailler et recrutez les fonctions support dont vous avez besoin. Si l’activité ne décolle pas aussi vite que prévu, ces ressources vous permettront de concevoir une nouvelle offre et de booster votre prospection commerciale. Pour recruter cette ou ces perles rares, avec professionnalisme et créativité, à votre image.

Tenez-vous prêt : « Votre organisme recrute : faites-le savoir aux bonnes personnes ».

Le périmètre de la communication est large, et le sera de plus en plus. On n’a jamais fini… peut-on se dire. Sauf à se fixer des objectifs et calibrer les moyens pour les atteindre. Consacrez un temps dédié pour cela, dans votre plan de charge et/ou dans celui de votre équipe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend